Forum privé !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sois tranquille, tout va bien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
L'être sensible
Messages : 2
Date d'inscription : 13/12/2017
MessageSujet: Sois tranquille, tout va bien   Mer 13 Déc - 23:29


Sois tranquille,
tout va bien
Garrett & Jace
Roulé en boule dans le lit miteux d’un motel, j’attends que la douleur passe. Ils m’ont donné des cachets pour ça mais j’ai arrêté de les prendre dès que je me suis aperçu de leur inefficacité, soit très tôt, pourtant ils continuent encore de m’en prescrire, à croire que c’est pour se donner bonne conscience. Quel médicament peut soigner de l’adamentium dans les os de toute façon ? La douleur se calme enfin mais mon corps est en feu et en sueur et ma respiration saccadée. J’attends encore un peu, allongé dans ce lit avant de me décider à prendre une douche, sachant de toute façon que je ne dormirai pas. Je reste de longues minutes sous l’eau froide, je n’arrive plus à prendre de douche chaude maintenant, c’est comme touché du fer après l’avoir fait chauffé, ça brûle et ça fait mal. Je finis par sortir de là et enfile des vêtements avant de quitter le motel, choisissant de me remettre en route. Je trouve ma situation assez ironique, en me rendant plus fort ils m’ont aussi rendu plus fragile, mais après tout qu’importe ? Je vais enfin pouvoir retrouver mon frère et c’est tout ce qui compte pour moi. Cette fois c’est la dernière ligne droite, la dernière heure de voiture avant d’arriver jusqu’à lui, j’espère seulement que je n’aurais pas à faire de pause, mais après ma dernière injection ça devrait aller.

Pas de problème sur la route. Je me gare au parking du motel de mon frère, remarquant une autre voiture quasi identique à la mienne. Visiblement l’unité est abonnée à la même marque automobile, à moins que ce ne soit qu’une coïncidence. Je me dirige vers l’accueil, demandant à quelle chambre loge Garrett Aymes, mais le standardiste refuse de me répondre, affirmant que ce sont des informations confidentielles qu'il n'a pas le droit de fournir. Je ne peux pas vraiment lui en vouloir, si un ennemi avait demandé la chambre de mon frère, je serais bien heureux que cet homme ne réponde pas, mais dans mon cas ça m’embête un peu, je ne vais quand même pas aller toquer à toutes les portes. Alors plutôt que d’insister je retourne à ma voiture et guette les passants, attendant d’apercevoir mon frère, espérant qu’il voudra prendre sa voiture assez vite.

Les minutes passent et je réfléchis à ces retrouvailles avec mon frère, me demandant ce que ça donnera. A-t-il pris goût à cette nouvelle vie sans moi ? Non, je me dis que d’une manière ou d’une autre je dois lui manquer. Une voiture se gare en face de la mienne et me tire de mes pensées. Deux hommes en descendent et me font froncer les sourcils, je les ai déjà vu quelque part. J’ai un mauvais pressentiment. Je suis du regard ces deux hommes, n’ayant pas besoin de sortir de ma voiture pour les suivre, l’avantage d’avoir une vue comme la mienne, c’est que je peux voir dans quelle chambre ils entrent sans prendre le risque de me faire repérer. Une fois que la porte se referme derrière eux je sors de ma voiture et m’avance jusqu’à cette chambre, essayant d’écouter ce qu’il se passe à l’intérieur. Je regrette de ne pas avoir l’ouïe de mon frère pour pouvoir les espionner.

Mon mauvais pressentiment continue de grandir et ça ne s’améliore pas lorsque je me rappelle où j’ai vu ces hommes. L’unité. Et je parie que c’est mon frère qui se trouve dans cette pièce. Il ne m’en faut pas plus pour réagir, enfonçant d’un coup d’épaule la porte de la chambre, profitant de ces nouveaux os pour pouvoir le faire sans qu’ils ne se cassent. Evidemment le bruit attire l’attention et lorsque je me trouve dans cette chambre il y a deux chargeurs braqués sur moi. Seule la voix de mon frère réagissant à temps les empêche de tirer. Je le regarde longuement, ne me souciant même plus de ces armes, de ces hommes.

- Garrett...

J’avais imaginé différemment nos retrouvailles, d’autres mots, juste lui et moi, peut-être un bon repas dans un restaurant du coin. Mais nous sommes là, dans sa chambre de motel, accompagné de ces deux soldats qui écoutent mon frère. Je ne saurais même pas dire s’il est leur chef ou juste leur collègue. Je ne comprends pas cette situation.

- Que fais-tu avec ces hommes ? Tu... Tu devais vivre loin de tout ça... Tu devais t’épanouir...

Je sais, sorti comme ça c’est un peu enfantin, naïf, utopique, mais c’est dans ma nature d’être le plus positif de nous deux, d’espérer, de vouloir, de croire. Travailler avec eux te détruira, ils te forceront à faire de mauvaises choses, des choses que je ne veux pas te voir accomplir. Je reste immobile face à cette scène, tiraillé entre l’envie de serrer mon frère dans mes bras tout en étant bloqué par ces deux spectateurs inconnus. J’aimerais qu’ils sortent de là Garrett, je te le demande à travers mon regard, si tu as du pouvoir sur eux, dis leur de nous laisser.

⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sois tranquille, tout va bien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi modérer alors que tout va bien?
» J'aimerai pouvoir dire que tout va bien... [JUAN]
» Pas tranquille ce chat
» Tout, vous saurez tout, vous saurez tout sur le DK
» Vous connaissez la blague du chinois qui manges des nems ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Team Strigoï :: Missoula :: Les alentours de Missoula :: Motels & Hôtels-
Sauter vers: