Forum privé !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The end before the beginning

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
La princesse ténébreuse
Messages : 43
Date d'inscription : 16/05/2017
Age : 31
MessageSujet: The end before the beginning   Sam 7 Juil - 1:45





The end before the beginning
Jake & Effy

Combien de jours se sont écoulés depuis que Jake et moi avons échangé ces promesses ? Trop sans doute et mon état ne s’améliore pas. Mais au moins on a cherché une solution ensemble, une autre qui n’impliquerait pas nécessairement ma transformation. Oh on en a bien trouvé une, une seule, mais Jake n’a pas tout simplement pas voulu en entendre parler. Mourir et revenir, ça ne me semble pas cher payer pour retrouver ma vitalité et mon énergie, mais dans cette situation tu vois plus les risques que la réussite. Tu ne le dis pas mais je le sais, tu as peur que je meurs pour de bon cette fois et que je ne te revienne jamais. Moi j’ai envie d’essayer pourtant, mais d’un coup mon avis semble dérisoire, balayé, et tu ne veux pas m’écouter.

Et te voilà maintenant partit en mission pour quelques jours, une mission dans laquelle je ne peux pas t’accompagner. Je n’ai même pas cherché à demander à venir de toute façon, à quoi bon alors que mes pouvoirs ne fonctionnent plus ? Je ne ferais que les inquiéter là-bas, parce qu’évidemment c’est à l’unité qu’ils comptent s’en prendre. Parfois j’ai l’impression que Jake se défoule sur eux à défaut de ne pas trouver de solution ici car il le sent bien que les choses s’aggravent. Même lorsqu’on fait l’amour, je sens qu’il se force à se retenir par peur de me casser sans doute, alors qu’avant être bestial nous définissait complètement.

Me voilà maintenant seule dans cet immense manoir avec pour seul compagnie un chaton trop inquiet à qui on a demandé de garder un œil sur moi. Si mon état ne l’affolait pas il serait probablement heureux que cette fois je ne le fasse pas tourner en rond ou ne l’esquive pour sortir en douce. En réalité je n’ai plus la force de tout ça, je n’ai plus d’énergie pour rien.

- Ef’, faut au moins que tu manges un truc.

Allongée dans le lit de Jake, j’ouvre difficilement un œil pour regarder Bastien et l’assiette qu’il m’a apporté. De la nourriture humaine. Seulement l’idée même de manger me paraît être un effort insurmontable. Où es-tu Jake ? J’ai besoin de toi. J’ai l’impression d’approcher de la fin cette fois, comme si cette maladie qui me dévore en avait marre de se jouer de moi. Mon monde est devenu noir, les ombres de ces fantômes ont complètement envahis mon espace pour ne plus rien me laisser, alors je garde les yeux fermés pour ne pas y penser, pour ne pas paniquer. Je garde aussi les yeux fermés parce que mes paupières sont devenues trop lourdes depuis que la fièvre s’est emparée de moi. J’ai chaud, terriblement chaud, tel un strigoï qui serait exposé aux rayons du soleil et s’en est douloureux.

- Chaton, dis-lui de rentrer, s’il te plaît...

Je m’entends lui répéter s’il te plaît plusieurs autres fois mais je ne suis pas sûre de réellement les dire. Jamais je n’ai demandé à l’un des garçons de rentrer d’une mission plus tôt et si je le fais ce soir, c’est uniquement parce que je ne suis pas sûre d’être encore là demain. Rentre à la maison Jake je t’en prie, ne me laisse pas comme ça, ne me laisse pas toute seule.

Je me suis rendormie, allongée en boule, toujours dans ce lit, le seul endroit où je me sens encore un minimum en sécurité. Je ne porte sur moi qu’une culotte et un tee-shirt de Jake beaucoup trop ample sur moi, mais au moins il y a son odeur dessus. Il fait toujours aussi chaud ici, je meurs d’envie de plonger dans un bain glacé et de me laisser dormir dedans. Puis je sens alors une main se poser dans la mienne et mes doigts se referment faiblement dessus. Jake. Les yeux toujours clos, ça ne m’empêche pas d’avoir un léger sourire et de lui poser cette question.

- Alors, combien de victimes ?

Raconte-moi comment tu as terrassé nos adversaires et s’il te plaît, dis-moi que tu as réussi à l’avoir, Elisa, celle à qui l’on doit tout ça. Dis-moi que tu l’as trouvé et qu’elle a souffert le martyre entre tes mains. Raconte-moi tous dans les détails, je veux entendre ta voix.



codage by jacks ღ gifs from tumblr

el
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le bourreau des coeurs
Messages : 28
Date d'inscription : 16/05/2017
Age : 353
MessageSujet: Re: The end before the beginning   Ven 10 Aoû - 23:22



The end before the beginning
Effy & Jake
« Tu devrais peut-être lui dire, mec ? Oula, pas besoin de faire ton regard noir. »
« Alors fermes ta gueule, Kaspian. »


Je ne prends même pas la peine de tourner le regard vers le mec, je le sens déjà frissonné de peur. Ce mec est l'une des nouvelles recrues du Clan, mais elle ne vaut pas ceux qui nous ont quittés. Le mec se prend pour un gros dur qui pense que ses paroles comptent alors même qu'il n'est qu'un chiffre à mes yeux. Jusqu'à ce que Gabriel revienne et mette de l'ordre pour tout cela, je ne verrais que deux genres de personnes. Les gens de confiance, ceux qui sont là depuis longtemps et les pions sacrifiables, qui me suivent lors des missions suicides. Bien sur, je prends toujours un ancien avec moi mais je m'assure de le positionner à un endroit pas trop dangereux et personne n'y voit que du feu. Enfin au moins, je suis satisfait, les pertes ne sont pas trop grandes ainsi. J'ai juste à devoir me coltiner ce Kaspian de mes deux le temps qu'il survive, le dernier a tenu un mois avant de se faire tuer, j'aurais pu le sauver mais... Il faisait chier Bastien. Et j'ai beau ne pas être le géniteur idéal, je suis capable de faire des concessions.

Bref, ce dont parle casse-noisette, c'est l'humaine que nous avons ramenés dans un entrepôt et que nous torturons depuis une journée entière afin d'extraire chaque parcelle d'informations que nous pouvions avoir. Au début, ils étaient trois mais elle est la seule à être encore vivante. Je réfléchis d'ailleurs à la transformer, histoire d'avoir plus d'informations de sa part. Car je sais qu'elle en a plus, bien plus. Ils font des expériences sur le pouvoir de résurrections des moroïs selon le premier à mourir, et celle-ci étant la plus haute gradée, elle devait avoir les informations. Et maintenant, c'était de mon devoir de les avoir, pour Effy. Je croise le seul œil valide de la  demoiselle, lui faisant un sourire sombre qui la fit frissonner avant de me faire interrompre encore une fois. Je me retiens de gueuler parce que c'est Vladimir, un des anciens dont je parlais, et qu'il me connaît. Il ne serait jamais venu pour rien. Je détourne le regard vers lui et je le vois avec une mine grave qui ne me rassure pas spécialement.

« J'ai eu Bastian au téléphone, Effy ne va pas bien, vraiment pas bien... Il a peur qu'elle ne tienne plus très longtemps. Et elle te réclame. »


Déjà ? Non, c'est hors de question. Je ne me laisserais pas enlever Effy aussi rapidement. Je la sauverais, peu importe ce que je dois faire pour cela. Je sens mes dents crisser pendant que je tente de reprendre mes esprits, mettant en place un des plans d'actions que j'avais préparé depuis longtemps, en espérant ne jamais avoir besoin de m'en servir. Je dépose, un peu brusquement, mes deux mains sur les épaules de Vladimir qui ne bronche pas, mais qui attend la suite avec patience. Enfin quelqu'un avec des couilles, putain ça en manquait dans ce Clan.

« Sur mon téléphone, il y a un contact appelé "Plan A", je veux que tu l'appelles et que tu lui dises : l'Apocalypse commence ce soir. Ne te trompes pas dans les mots que tu prononces. Et ensuite, tu prends la suite de cette mission, je te confie les mecs et la prisonnière, fais lui cracher la vérité, je compte sur toi Vlad. »

« L'Apocalypse commence ce soir, c'est enregistré. »


Je hoche la tête en m'éloignant, lui balançant mon téléphone pendant que je me dirige vers la sortie. J'entends les autres s'inquiéter du fait que le soleil n'est pas encore tout à fait coucher mais allez vous faire foutre. Effy est plus importante que ça.

« Hey Jake ? »
« Ouais ? »
« La prochaine fois que tu m'appelles Vlad, je te fais un deuxième trou pour que tu puisses chier. »

J'aboie un rapide rire avant de me carapater au loin. Le peu de soleil qui reste me fait siffler de douleur avant que je n'atteigne la voiture avec des vitres teintées. Prendre le volant me fait perdre un temps précieux mais si je ne veux pas finir en tas de cendres, je n'ai pas le choix. Allez, le plan est en marche, tout va bien se passer. J'organise ça depuis des semaines, tout se passera bien... C'est ce que je suis obligé de me répéter quand j'arrive et que je croise le regard inquiet, presque ouvert de Bastien, alors même qu'il me déteste. Rapidement, je presse son épaule avant de rejoindre Effy. Ouais, je deviens presque gentil mais les circonstances l'exigent. Faut pas s'inquiéter, je me rattraperais avec le bébé chat dans peu de temps.

Observer Effy dans mon lit me fait à la fois plaisir et peur. J'adore sa présence mais je ne peux que remarquer à quel point elle est atténuée par sa faiblesse. Je vois la transparence de sa peau et la forme de ses os. Elle est devenue si maigre, si faible, même si son esprit est toujours aussi acéré, son corps ne suit plus. Ce n'est pas la vraie Effy que j'ai devant moi et il est temps que ça change, je m'assois à ses côtés et sa réponse me ferait presque sourire.

« Jamais assez, tu le sais bien. Le nouveau a fait un excès de zèle, il m'a enlevé mes jouets. Bien sur, il l'a regretté après mais c'était trop tard. Heureusement, on a eu quelques prisonniers pour que je passe mes nerfs, mais tu me connais, ils n'ont pas survécus longtemps. En même temps, ils étaient si faibles que c'était pathétique. Ils n'ont même pas tenus plus d'une minute avant de se mettre à hurler, vraiment pathétique... »

Distraitement, pendant que je parle, je caresse la joue d'Effy, glissant ensuite ma main dans la chevelure de soie de ma princesse ténébreuse. Est-ce que tu comptes longtemps éviter l'éléphant dans la boutique de porcelaine ? Parce qu'il est dur à manquer, ma chère !

« Comment vas-tu Effy ? Réellement, sans tenter de me rassurer. J'ai besoin de savoir la vérité. »


Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
The end before the beginning
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Team Strigoï :: Missoula :: Les alentours de Missoula :: Logements :: Manoir C.G.H-
Sauter vers: