Forum privé !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Max

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 1
Date d'inscription : 21/07/2018
Age : 31
MessageSujet: Max   Sam 21 Juil - 8:05


Max Jessie
Feat. Jessica Alba


Date de naissance 26 mai 1987
Lieu de naissance : Inconnu
Age : 31 ans
Statut : Célibataire
Groupe désiré : Humaine avec quelques spécificitées
175*280



Caractère & Physique

Me décrire est une drôle d'idée, une drôle d'envie mais soit, je peux le faire. J'ai de long cheveux bruns, que je colore parfois aux rythmes de mes missions, des yeux sombres, presque noirs quand je n'ai pas de lentilles. Ma peau est assez bronzée, métissée, je suppose que cela vient d'un de mes parents. Mes lèvres sont pulpeuses et mon nez est fin et légèrement retroussé. Sur mon corps se trouve plusieurs glyphes, c'est à dire des cicatrices creusées porteuses de nombreuses runes et de nombreux pouvoirs. Cela me donne accès à des capacités un peu plus qu'humaines, un peu moins que strigoïs, mais j'y reviendrais ensuite, vu que vous souhaitez entendre mon histoire.

Niveau caractère, je m'efforce d'être la plus lisse possible. Nous avons été élevés pour être des soldats parfaits, mais je dois avoir un gêne pour la rébellion que je garde pourtant profondément enfoui en moi. Mais parfois, dans ma tête, se dit des choses que mon corps ne montre pas. Je n'ai pas forcément de respect pour ma hiérarchie mais j'en ai pour mes camarades, qu'ils soient volontaires ou dans la même situation que moi. Cela fait de moi une femme caméléon et cela a été bien utile à ma survie.



Histoire

Par où commencer ? Ma naissance ? Une mère porteuse, une fécondation in vitro. D'une certaine façon, j'ai au moins trois parents, mais je n'en connais aucun, pas même de nom. Mon enfance, je l'ai passée entourée de 11 autres enfants dans le même cas que moi. Nous avons été élevés comme des militaires. Apprentissage du langage, des langues, de la lecture, des mathématiques, de la philosophie. Ils ont commencés si tôt qu'en 6 ans, nous aurions tous pu passer un master dans toutes ces matières. Puis vient l'apprentissage du maniement des armes, l'infiltration, l'esquive, l'exfiltration, l'assemblage et désamorçage de bombe, le combat au corps à corps. Notre union faisait notre force. Nous pensions comme un esprit commun, comme une ruche d'abeille. Parfois, nous pouvions rester des heures dans le silence, à juste se regarder les uns les autres. D'autres fois, un de nous prenait la parole et racontait des histoires. En secret, nous nous sommes donnés des noms. J'ai reçu celui de Jessie.

Nous approuvions la hiérarchie, nos supérieurs, ils nous avaient permis cette vie, nous ne connaissions qu'elle. Ils nous avaient permis un des meilleurs apprentissages. Et ils nous avaient permis de nous retrouver, tous ensemble. Parfois, dans les couloirs, je pouvais entendre des bruits de pas qui me laissait suggérer que nous n'étions pas le seul groupe. Mais ça n'a pas duré. Une nuit, un de nos supérieur est venu : une fuite avait eu lieu dans notre base. Nous devions déménager. Nous avions 12 ans. C'est la dernière fois que nous nous sommes vus. La dernière fois que nous avons été dans la même ville, je pense.

C'est là que le vrai entraînement a commencé. Résistance à la torture, noyade, suffocation, électrification. Je ne sais pas si mon cerveau a vraiment su résister à tout cela mais... Je suis encore là. On m'a donné un nom. Nous n'étions plus une unité, alors ils ne pouvaient plus se contenter de parler à notre leadeur pour nous tous. Je suis devenue Max. Qui étais-je vraiment, entre Max et Jessie ? Je ne sais pas. Un peu des deux. Je crois que la suite m'a forcé à devenir Max plus que jamais.

A 15 ans, des glyphes ont commencés à être gravés sur mon corps. Mon dos, mes épaules, mes bras, mes mollets. Toutes les zones qui ne risquaient pas d'être déformées par un excès ou une perte de poids, bien qu'on surveillait attentivement mon régime alimentaire. Ces glyphes m'ont donnés une force, une vitesse, une rapidité de régénération encore accrue. Ce qu'il faut savoir, c'est qu'en étant entraîné depuis tout petit, nous étions déjà meilleur dans tous ses domaines que tous les autres humains. Avec ces glyphes, nous sommes devenus meilleurs que tous les dhampirs, moroïs, alchimistes et même les bébés strigoïs.

A mes 20 ans, on a commencé à me sortir régulièrement pour des missions de courtes durées. Je me démarquais particulièrement dans l'infiltration et l'exfiltration. Comme disait mon instructeur : j'aurais pu voler les bigoudis de la Reine d'Angleterre sans qu'elle ou ses gardes du corps ne réagisse. Oui, moi aussi ça m'a fait étrange sur le coup.

A mes 23 ans, j'ai fais ma plus grosse faute. J'ai eu une mission de longue durée et je me suis... entichée. Je crois. Mais uniquement intellectuellement, mon corps ne ressentait rien, il n'avait jamais rien ressenti, pas même quand on m'avait dépucelé à 15 ans pour me "débarrasser de ce fardeau". Je ne ressentais aucun frisson pour cet homme, mais je le comprenais. Tout du moins je le pensais. C'était un strigoï. Et quand l'unité est venu voir ce que je faisais, ils nous ont trouvés enlacés. Je me suis avancé pour prendre sa défense et là, je me suis retrouvée collée contre son torse, sa main contre ma gorge, son autre main tenant les miennes dans mon dos. "It's a good day to die, my love". Je m'en rappelle encore. Tout comme ses crocs contre ma nuque et ses grognements quand on nous a tiré dessus. Il m'a utilisé comme bouclier. J'ai pris la plupart des balles. Il a pu s'enfuir. Et alors que je mourrais, j'ai cru voir l'ange dont me parlait parfois un de mes frères. Mais c'était hors de question, je ne pouvais pas le suivre, je ne pouvais pas mourir sans retrouver mon unité, sans m'assurer de leurs sécurités, sans les prévenir du danger que sont les strigoïs. Alors j'ai résisté.

Ma récupération a prit des semaines, voire des mois. J'ai eu des tests psychologiques. Je les ai tous subis sans me plaindre, de mon plein consentement. J'avais merdé. Je n'en ai jamais voulu aux hommes de mon unité pour avoir tiré, ils avaient raisons. Il fallait éliminer cet homme, comme tous les autres de son espèce. Leurs proportions à la trahison était trop grande pour qu'on leur fasse confiance. J'ai réussi les tests, j'ai repris ma forme et depuis, j'ai excellé dans chacune de mes missions, les réussissant toutes, que ce soit en solitaire ou avec une équipe. J'étais capable, avec les paramètres de la mission, de savoir si j'aurais besoin d'aide, nous faisant gagner un temps précieux, et établissant un équilibre précaire dans la confiance avec mes supérieurs. Mais cette fois, j'étais apparemment envoyé sur du gros, et seule pour le moment. Il était temps de découvrir le point faible de Missoula et de l'exploiter. Il était temps que les humains reprennent l'ascendant. Le règne de terreur des surnaturels est terminé, c'est aux humains de dominer. Et ça commence maintenant. Je suis Max Jessie, de l'unité X et ceci est mon témoignage.


Fiche de présentation réalisée par (c) Va5l
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Max
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Team Strigoï :: Administration :: Présentations :: Humains-
Sauter vers: