Forum privé !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Celui qui part à la chasse perd sa place

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Le sauveur
Messages : 29
Date d'inscription : 16/05/2017
Age : 25
MessageSujet: Celui qui part à la chasse perd sa place   Mar 16 Mai - 21:31



Celui qui part à la chasse perd sa place


Alec & Kyle



Nouvelle nuit de chasse, j’aime décidément cette ville, avec une autre je passe six jours à traquer et un à tuer, ici je peux traquer et tuer le même soir tellement cette ville est remplie de monstres. J’ignore si quelque chose les a attiré en masse par ici, peut-être cette académie étrange dont j’ai entendu parler, quoi qu’il en soit ça me permet de passer des soirées plus que mouvementées et j’adore ça. Sauf que l’autre soir c’est moi qui ai attiré les monstres avec mon sang, alors que ce soir ce sont eux qui m’attirent avec les hurlements de leur victime. Le cimetière, évidemment, les suceurs de sang sont des purs stéréotypes des films qui existent sur eux. Enfin bref, allons renvoyer les vampires dans leur cercueil, sauf que cette fois je ferais en sorte qu’ils n’y sortent pas. N’empêche en y repensant, ça doit être glauque quand même de se réveiller après la mort et de sortir de sous terre pour aller se nourrir de sang. C’est pas comme ça que ça se passe ? Rien à foutre, ce scénario me plaît bien alors on va dire que oui.

- Laisse cette fille tran... Oh merde, c’était un cri de plaisir ? On aurait dit qu’elle était en train de crever, au temps pour moi.

Oui car visiblement la fille que je croyais être une victime est un monstre elle aussi. Un monstre en train de se faire sucer le sang par un autre monstre, bizarre. Ils sont en panne de bouffe ou quoi ? Enfin bon s’ils se dévorent entre eux c’est pas plus mal, moins de boulot, pas que je n’aime pas mon boulot, au contraire. Les deux tourtereaux se tournent vers moi, leur regard assassin se posant sur moi et leurs canines bien aiguisées ne prédisant rien qui vaille. Un couple en chaleur et qui a la dalle c’est jamais bon, faisons en sorte de ne pas être le casse-croûte. Je sors mon épée en argent, histoire de leur faire comprendre que je sors de la grande école et que je connais mes leçons, ça ne les refroidit pas pour autant. Vampire Boy se jette en premier sur moi tandis que Scream Girl se rhabille et s’installe sur une pierre tombale pour observer le combat avec un grand sourire flippant. Pas très gentil de squatter la tombe de quelqu’un d’autre, le pauvre peut même pas se plaindre puisqu’il est mort. Bref, occupons-nous d’abord du gaillard avant de penser au reste.

Vampire Boy fait craquer ses phalanges et son cou, rien d’impressionnant, je lui aurais même dit de faire attention à l’arthrose mais vu que ce truc n’est pas humain... Le duel commence, esquive, coup, esquive, coup, il se démerde plutôt bien, moi aussi, je sais que si je le laisse me toucher une fois il pourrait prendre l’avantage. Bon faisons un petit avance rapide et reprenons au moment où je perds finalement le dessus à cause d’un papillon bleu venu me perturber. Est-ce qu’il l’a vu lui aussi ? Bien sûr que non, sinon j’aurais pas perdu l’avantage. Faut dire qu’il est vachement beau ce papillon, sauf qu’il n’est que dans ma tête, j’aurais mieux fait de prendre mes cachets ce matin. Bon faut que j’arrête de me laisser distraire par cette bestiole sinon je vais y laisser la vie. Ce serait con quand même, mourir en se faisant sucer le sang par un monstre à cause d'un beau papillon bleu. Ouais, vraiment con. Sauf que maintenant je vais pouvoir lui sortir une phrase badass avant de le tuer, ouais j’aime bien faire ça, ne jugez pas.

- Les monstres comme toi devraient être comme les papillons... Ephémères.

Quoi elle déchire pas ma phrase ? Tss vous ne savez pas reconnaître le talent. En tous cas lui ne sait pas vu sa manière de me regarder et me prendre pour un taré, sauf qu’il aurait dû faire plus attention à ma main droite qui vient attraper une dague et la planter dans son cœur. Un de moins, reste plus que la fille qui se met à hurler. Un vrai hurlement cette fois.

- Oh donc ça ressemble à ça quand tu cries, on t’a jamais donné des cours ? Hurler.com, je suis sûr que ça exist...

Pas le temps de finir ma phrase ni de complètement me relever qu’elle se jette sur moi. Sauf que Crazy Girl a mal remis son tee-shirt parce que je vois littéralement un téton danser de droite à gauche et faut dire que c’est assez déconcentrant. Pas assez pour la laisser me tuer en revanche, sauf que j’en ai perdu ma dague avec le choc et que mon épée est un peu trop loin. Oh allez Kyle tu vas bien... Du sang sort de sa bouche et gicle sur mon visage avant que j’aperçoive un truc transpercer le corps de Scream Crazy Girl. L’objet tranchant se retire ensuite de son corps qui me retombe lourdement dessus. Merde, c’était quoi ça ? Je pousse son cadavre sur le côté avant de me relever et apercevoir un type avec une machette en main, un humain encore plus badass que moi, me voilà fort déçu, moi qui voulais être unique.

- Hé c’était ma proie !

Est-ce que je devrais dire merci ? La logique dirait que oui, sauf que ma logique ne ressemble pas vraiment à celle des autres. Dans mon esprit j’ai juste l’impression d’être le gosse à qui on vient de voler le goûter, et je déteste me faire voler mon goûter. Néanmoins je ne peux pas m’empêcher de penser que ce type est comme moi, un humain chasseur, on pourrait former un duo en fait, Batman et Robin, sauf que je refuse d’être Robin et ça m’étonnerait qu’il accepte de l’être non plus. Faut vraiment que j’arrête de penser. Je ramasse mon épée et me demande si je devrais pas l’attaquer, un petit duel pour voir qui est le plus fort, ça pourrait être amusant non ?

- On ne t’a jamais dit que c’était mal de voler le goûter des autres ?

Ok, j’aurais mieux fait de me la fermer et garder cette phrase pour moi, mais c’est trop tard de toute façon. J’ai l’habitude de passer pour un type étrange après tout.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le tourmenté
Messages : 13
Date d'inscription : 16/05/2017
Age : 26
MessageSujet: Re: Celui qui part à la chasse perd sa place   Mar 16 Mai - 21:32


Celui qui part à la chasse perd sa place
Alec & Kyle


Je dépasse un couple écœurant de mièvreries, continuant à traquer ma proie. Ce soir, Strigoï au menu. Encore. Il faut dire qu’ils étaient tellement nombreux que même les dhampirs et les moroïs se faisaient discrets… Quand ils étaient encore vivants. La population avait tout de même était réduite de manière assez… Drastique dernièrement. Non pas que cela me dérange. Au contraire même. Peut être qu’un jour, Missoula sera un peu débarrassé de tous les intrus… Oui c’était beau de rêver. Mais partir d’ici… Je crois que c’est ce qui serait le mieux, pour Kyara, pour lui permettre de vraiment vivre. Enfin, il faudra y réfléchir un autre soir.
Ma proie tourne et la voilà dans une sombre ruelle. Un sourire vient étirer mes lèvres, légèrement malsain, mais terriblement victorieux. Echec et maths, petit. Tu as déjà perdu, tu n’es juste pas encore au courant. Je rentre à mon tour dans la ruelle, prenant ma machette en main pour en terminer avec cette vie et passer à autre chose. Il est temps de jouer à Jack l’Eventreur… Mais avec un tout autre type de proies de prédilection.  

Trente minutes plus tard, je suis dans un tout autre quartier de la ville. En fait, je suis dans sa périphérie. A rechercher un autre monstre à abattre. Et je ne doute pas que je saurais en trouver rapidement. Cette ville n’en manque pas. Même en forêt, on peut en trouver après tout… Le premier combat m’a laissé quelques bleus mais aucune coupure, morsure, écorchure ou éviscération… Donc c’était plutôt un combat de débutant. Je ne sais pas si le prochain monstre sera un défi… Mais je compte bien l’abattre lui aussi. Extermination de monstre en vue. Et j’en vois déjà un autre. Tout du moins, je vois une attitude de bête traquée. Je poursuis cette personne pendant dix minutes, malgré quelques doutes et oui, cette femme est bien humaine. Poursuivie par un véritable monstre ou par un humain ? Allez savoir, mais je n’ai pas vraiment de temps à perdre. Je la vois se figer avant de faire demi-tour en courant. Tout cela pour un petit cri. C’est pourtant monnaie courante dans cette ville. Donc, tant qu’à être dans ce cimetière, autant vérifier qu’aucun monstre n’y traine. Et autant savoir si ce cri venait d’un monstre ou d’une humaine.

J’avance prudemment entre les allées et je remarque enfin d’où cela vient. Je prends trois secondes pour faire le tour de la scène du regard. Un homme avec une dague en argent dans le cœur. Strigoï. Une femme qui observe avec horreur le macchabée et qui est responsable du hurlement. Monstre. Un homme encore vivant qui se moque de la femme. Un idiot. Mais je ne sais pas de quelle race. Autant m’approcher de la chose dont j’ai une intime connaissance de la nature… J’avance derrière elle et elle est tellement… Obnubilée par sa proie qu’elle ne m’entend pas. Ma machette traverse son ventre, remontant d’un coup sec pour transpercer son cœur avant que je ne la libère. Deux secondes. A peine. Une action plus que rapide. Elle méritait peut-être de mourir dans la douleur… Mais je ne tenais pas à faire sa connaissance. Je recule d’un pas, laissant le corps retomber et je concentre enfin toute mon attention sur l’homme. Je croise son regard, ce qui me permet d’exclure le mot strigoï. Les dhampirs ne sont pas du genre à se moquer des autres, au contraire, tout concentré et stoïque qu’ils sont… Donc moroï ? Sauf qu’il prend la parole et il n’y a définitivement aucun crocs apparents. Sans blague ? C’est un crétin d’humain qui est venu se frotter à des forces qui le dépassent ? Depuis quand les humains ont des yeux de toute façon ? Ils ne se sont jamais rendu compte de l’existence du surnaturel… Mais lui oui ? Enfin, je ne compte pas non plus m’attarder en sa présence pour percer le mystère donc… Je ne réponds pas à ses paroles, préférant l’observer encore une seconde. De quoi être sûr que ce n’est pas un dhampir. Sauf que les dhampirs ne se promènent pas avec une épée, en tout cas, pas à ma connaissance. Non, définitivement. On dirait bien que je suis tombé sur le seul humain suicidaire du coin. Surtout qu’il tente d’entamer le dialogue avec une légère provocation. Dis-moi, mon gars, tu attends quoi ? Qu’on commence un combat lame contre lame ? Parce que dans ce cas, t’es dans la merde, j’ai quelques surprises en poche qui sont bien plus dangereuses que ta lame… Donc continues à passer pour un irritant humain, au moins comme ça, t’es dans mes intouchables. Mes seuls intouchables.

« Faut croire que je suis un caïd. Et toi, tu ferais mieux de t’attaquer à des proies que tu peux vaincre. Bats-toi contre l’inégalité homme-femme tiens, je parie que tu feras un meilleur boulot qu’ici. »

Quoi ? Il n’est pas le seul à savoir provoquer. Et je maîtrise assez bien le ton dédaigneux. De quoi lui faire perdre toute envie d’entamer le dialogue. Et pitié, dieux sanguinaires, qu’on ne commence pas une discussion sur le pourquoi de mon tatouage. Ou sur les forces mystiques nécessaires pour créer des strigoïs. Cela risquerait de me mettre sur les nerfs. Je range dans ma machette dans l’étui contre ma hanche, sortant en même temps deux fioles de cet acide spécial alchimiste. De quoi faire disparaître les deux corps. Et avec un peu de chance, la langue de cet homme également… Peut être que je pourrais ainsi repartir sans une remarque ? On peut toujours essayer en tout cas. Je m’occupe de l’homme, puis de la femme dans un même mouvement et je ne vérifie pas l’efficacité de l’alchimie, ayant confiance en mes préparations, je préfère tourner les talons vers la sortie du cimetière.

« A une prochaine vie, l’humain. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le sauveur
Messages : 29
Date d'inscription : 16/05/2017
Age : 25
MessageSujet: Re: Celui qui part à la chasse perd sa place   Mar 16 Mai - 21:34



Celui qui part à la chasse perd sa place


Alec & Kyle



Je suis tombé sur un couple de monstres vraiment étrange ce soir, une chance pour l’humanité que je sois passé par là pour les en débarrasser. Déjà que je trouve les strigoïs étranges de manière générale mais alors ces deux-là... Je me demande ce qu’ils étaient dans leur vie antérieure, humains ou une autre espèce ? Oh et puis on s’en fou de toute façon. Ce qui serait intéressant en revanche, c’est de savoir si je serais aussi étrange en tant que strigoï, déjà que je le suis humain... Bref on s’écarte du sujet, j’ai une Crazy Girl a tuer et la demoiselle est en train de reprendre le dessus là. Allez Kyle, bouge-toi et trucide cette nana avant que ton corps ne deviennes le prochain tableau Picasso, et croyez-moi ce serait pas beau à voir, encore moins à vivre.

J’empêche d’une main Crazy Girl de me tuer tout en essayant de récupérer mon arme de l’autre. C’est qu’elle est vraiment déchaînée celle-là, j’ai l’impression de devoir retenir un pitbull de me bouffer. Quoi vous avez jamais vécu ça ? Bande de petits veinards. En parlant de chance, la folle dingue vient de se faire zigouiller devant moi. Une machette sortie de nulle part transperçant sa tête. Classe, faut bien l’admettre. Déguelasse aussi, surtout que je me suis pris le sang en pleine poire, je crois même un morceau de cerveau... Evitons d’y penser. Je dégage le corps du cadavre avant de me relever et balancer la première phrase qui me traverse la tête au gars badass à la machette. Pas géniale comme première phrase, je sais, mais bon on fait avec ce qui vient et là je suis pas trop inspiré. Lui a un meilleur répondant que moi on dirait. 1-0 pour toi, mais laisse-moi une minute pour m’échauffer tu veux, m’sieur le caïd ? Enfin, en tous cas je ne peux pas m’empêcher de laisser un rire jaune s’échapper de mes lèvres face à sa provocation et là je crois que ça réveille un peu mon répondant.

- Oh donc tu compenses le fait d’être soumis à ta femme en te battant sauvagement la nuit pour conforter ton égo, intéressant, mais pas mon combat. En fait je crois que je ferais meilleur psy que politicien, mais bon j’ai aussi une préférence pour l’action, rester assis toute la journée derrière un bureau, pas trop mon truc.

Mesdames et messieurs je vous annonce le retour de la pipelette. Au final a-t-elle disparu un jour ? Je ne pense pas. Bref, ces petites provocations me plaisent bien, mais j’ai des armes à ranger et des cadavres à faire disparaître. Je récupère ma dague et mon épée lorsque je vois le caïd verser un liquide miracle sur les deux cadavres et là, pouf, comme par magie, plus rien ! Alors ça c’est... Génial ! J’en veux aussi ! Ça s’achète où ? Vous pensez qu’ils en vendent à Carrefour ? J’en ai jamais vu en tous cas. Je suis tellement mentalement excité par cette invention que j’en ai oublié le caïd qui est en train de se tirer. Hors de question ! Ce produit m’intéresse bien trop.

- Hé le caïd ! Pas si vite !

Ouais je suis doué pour interpeller les gens et leur donner envie de rester, je sais. Je m’approche de lui, le regardant de la tête aux pieds, l’examinant pour voir s’il n'y a pas un truc qui cloche, en dehors de ce tatouage immonde sur le visage. Non franchement je vois pas, mais il doit bien être quelque chose pour avoir des outils comme ça. Si c’est pas un méchant je veux bien accepter d’être Robin finalement, avec des potions pareil ça irait beaucoup plus vite. Quoi que, y paraît que Robin est gay et je suis pas sûr d’être prêts à faire ce sacrifice.

- J’ai trouvé ! Un sorcier, évidemment ! Qui dit potion dit sorcier ! En même temps je vois pas pourquoi il n’y aurait que les vampires qui auraient le droit d’exister... Bon j’ai pas l’impression que tu travailles pour les forces du mal, mais vu que tu n’es pas humain, on va faire un deal. Je te laisse repartir d’ici et je garde le secret sur ton identité si en échange tu me donnes la recette de ta potion magique.

Ouais dit comme ça, ça peut paraître un peu fou, mais en même temps, est-ce qu’on ne vit pas dans un monde totalement fou ? Mon avis est que oui. Alors le sorcier, t’es prêt à passer un marché avec moi ? Vaudrait mieux parce que j’ai pas l’intention de repartir d’ici sans cette potion. Croyez-moi, c’est chiant de devoir se traîner des cadavres tous les soirs pour faire disparaître les corps, puis il y a toujours des cons pour finir par les trouver en plus. J’aimerais bien éviter de refaire de la taule, ce serait sympa, surtout que pour meurtre je suis pas sûr de revoir le jour. Je suis prêt à renégocier s’il le faut.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le tourmenté
Messages : 13
Date d'inscription : 16/05/2017
Age : 26
MessageSujet: Re: Celui qui part à la chasse perd sa place   Lun 5 Juin - 21:52


Celui qui part à la chasse perd sa place
Alec & Kyle


Le cimetière n’était pas un arrêt prévu pour ce soir mais pourquoi pas. La nuit n’est pas encore terminé alors je suis sûr que je peux quand même tomber sur quelques suicidaires, allons donc tester cette théorie. Quand je m’avance dans le cimetière, je comprends que j’ai eu raison de ne pas faire demi-tour. Je tombe sur un macchabé, un futur macchabé et un macchabé encore debout. Ça commence à faire un peu trop de monde pour ce coin normalement désolé et respecté de Missoula. J’aurais peut-être dû laisser la demoiselle finir de tuer l’humain ou dhampir, je ne sais pas trop, mais j’agis en premier, préférant me débarrasser de la menace et au pire, faire le sale travail ensuite. Ma machette la transperce, ce qui m’apporte un sentiment de félicité. Malgré tout, je ne me laisse pas aller et je recule d’un pas avant d’observer le chien fou devant moi. Ouais, un humain. Un suicidaire. Un futur mort. Et d’abord, depuis quand les humains sont capables d’ouvrir les yeux sur le monde qui les entourent ? Y a définitivement un truc qui cloche…

En tout cas, si sa première remarque définit le personnage, ça doit pas bien voler haut là-dedans. En tout cas, on peut dire qu’il ne laisse pas une première impression très fameuse… Je lui réponds presque malgré moi, le démontant un peu verbalement et je vois son menton se redresser et une lueur apparaître dans ses yeux. Tiens, monsieur a sa fierté apparemment. Il reprend la parole et je ne peux pas m’empêcher d’être légèrement surpris, à la fois par son débit de paroles et par les paroles utilisées. Je te remercie de comparer ma relation à Callie avec un lien de soumis et dominant mais je crois pouvoir affirmer, étant l’un des principaux concernés, que ce n’est pas le cas. Alors, cela annule toute remarque que tu aurais pu faire, même si celle-ci n’était pas si mal jouée…

« Fais gaffe aux limites, l’humain, t’es pas loin de te retrouver avec le cœur transpercé. »

Et ça ne sera pas forcément par moi. Fais gaffe l’humain, les cadavres se relèvent dans le coin. Le jour où tu fanfaronneras de trop, y en a un qui te surprendra. D’ailleurs, en parlant de cadavres, je m’occupe des deux qui sont là, ce qui confirme en même temps leurs morts. Bah ouais, l’alchimie ne peut s’occuper que de tissus non organiques, enfin dans le cas de cette potion, donc s’ils étaient encore vivants, la potion aurait juste rongés leurs vêtements. Et dans ce cas… Bah je laisse le plaisir à l’humain de jouer les nécrophiles. Je me casse de là, enfin en tout cas, je me dirige vers la sortie quand je l’entends me héler et me courir après pour se retrouver sur mon chemin. Il me dévisage de haut en bas et je ne peux pas m’empêcher de froncer les sourcils. Je sens que tu vas encore sortir une connerie et je crois pas me tromper. Un sorcier ? Et puis quoi ? Le père noël et la fée clochette ? Je fronce les sourcils, surtout en entendant son deal. Bon mon gars, il est tant de remettre les pendules à l’heure entre nous. Je parle lentement, distinctement, comme pour m’adresser à un retardé mental.

« Tu crois vraiment être en position de quémander quelque chose ? Je vais t’apprendre un truc… »

A cotoyer les strigoïs, j’ai fini par apprendre à réagir vite, très vite, et ce, sans que mon corps ne me trahisse. Une seconde, je suis immobile devant lui, à lui faire la leçon et la seconde suivante, je suis devant lui, avec ma machette qui abîme sa pomme d’Adam. Allez souris, même si je te blesse, ma lame est recouverte de sang de strigoïs, de telles sortes que tu devrais y survivre… Devrait.

« Pour faire un marché, il faut être en position de force ou à égalité. Tu n’es ni pour l’un, ni pour l’autre. De plus, tu n’as pas les attributions nécessaires pour fabriquer ce genre de petits outils. Donc laisses tomber, ça restera hors de tes compétences. »

Et je ne mens pas. Peut-être sera-t-il capable d’appliquer par cœur la recette de cette potion mais les ingrédients sont assez inédits et les mélanges chimiques compliqués. Ce n’est pas pour rien que nous avons de longues années d’études avant de devenir des alchimistes à part entière. Beaucoup abandonnent en cours de route, n’y comprenant rien à la chimie et l’alchimie. Je ne pense pas que tu ais le potentiel, sinon tu aurais été approché par des gens de mon « espèce ». Donc laisses tomber ce que tu viens de voir, vas falloir que tu trouves d’autres moyens de te débarrasser des corps. De plus, tu as fais une dernière faute, et je te pointe celle-ci en te relâchant, faisant deux pas en arrière loin de toi.

« Et tu te trompes, je suis humain et certainement pas du côté du bien. Maintenant si tu tiens à tes fesses, t’oublieras tout de cette soirée et tu rangeras tes joujoux dans ta table de chevet ou sinon... Disons que tu pourras défendre l’égalité homme-femme en étant de l’autre côté de la barrière. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le sauveur
Messages : 29
Date d'inscription : 16/05/2017
Age : 25
MessageSujet: Re: Celui qui part à la chasse perd sa place   Dim 9 Juil - 15:15



Celui qui part à la chasse perd sa place


Alec & Kyle



Combattre des strigoïs, c’est toute ma vie à présent, tout ce qu’il me reste. En fait ce qu’il me reste, c’est la vengeance de ma sœur à accomplir, mais après ça ? Nada, le flou total, l’incertitude. Peut-être que je ne suis pas si différent que ça de Lucifer Girl après tout, sauf qu’Ehlena sait qu’elle vit uniquement pour cette vengeance alors que moi je préfère fermer les yeux. Non sérieusement, qu’est-ce que je ferais après ça ? Je continuerai probablement de tuer les strigoïs jusqu’à ma propre mort, voilà tout. Je ne suis pas sûr que ce soit le genre de vie idéale, vivre en tuant, mais j’ai l’impression que je ne suis pas le seul type dans ce cas-là, en tous cas celui qui vient de m’aider m’a tout l’air d’être un chasseur, et en plus il a des joujous bien tranchants et badass, puis des potions magiques aussi. En gros tout l'attirail, le top du top, je dois paraître bien ridicule à côté mais hé, je suis sûr que ce type doit appartenir à une confrérie qui lui a tout appris ou un truc dans le genre, alors que moi j’ai dû tout apprendre tout seul, à commencer par l’existence de ces monstres.

Quand je me retrouve devant le type pour lui proposer un marché, un truc finit par me sauter aux yeux. Je me disais bien que j’avais déjà vu ce signe quelque part. Ce tatouage sur la joue, je l’ai vu sur les victimes d’Ehlena. Comment elle appelle ces types déjà ? Des alchimistes je crois. Est-ce que ce type fait partit des enfoirés qui ont torturé Lucifer Girl ? J’ai des doutes… Ce type m’a tout l’air d’un bon enfoiré, mais pas de ceux qu’on aurait envie d’envoyer six pieds sous terre, du moins pas de ceux qui le mériteraient même si on pourrait en avoir envie, bref. La réponse du Caïd ne tarde pas, avec une petite machette sous la gorge en prime pour bien appuyer ses arguments. Plutôt pas mal comme argument d’ailleurs. On t’a jamais appris à être civilisé on dirait, au pire tu m’aurais envoyé boulet j’aurais compris de la même manière, mais non, faut que ce con tente de m’en mettre pleins les yeux. Bah c’est loupé mon gars, plus on en fait et moins j’écoute. Alors je ne suis toujours pas prêt d’abandonner cette idée de marché.

- Bien, alors ne m’apprends pas à en faire et revends-moi ce que tu fais, tu serais en quelque sorte peu mon dealer de potions, sauf que ce serait pour la bonne cause.

Et franchement ça m’arrangerait vraiment de pouvoir simplement faire disparaître ces corps plutôt que de devoir les cacher et d’effacer mes traces à chaque fois, c’est vraiment long et chiant. Je ne trésaille pas, même devant sa lame sous ma gorge, s’il voulait me tuer il l’aurait déjà fait de toute façon. Sauf que ce type-là n’a vraiment pas l’air de vouloir passer de marché avec moi. Et merde, il fait chier à trop réfléchir ! Accepte et qu’on en parle plus bon sang ! Il laisse retomber sa machette, reculant légèrement, se permettant de me refaire la leçon. Qu’est-ce que ça peut te faire que je meurs au combat ? Au pire si je me transforme tu n’auras qu’à me tuer, en attendant arrête de jouer les moralisateurs avec moi, tu n’es pas mon maître Jedi.

- Ne m’aide pas alors, j’en ai rien à faire, je trouverais bien quelqu’un d’autre qui acceptera et même si ce n’est pas le cas je continuerais quand même de chasser ces monstres parce que j’ai fait une promesse. J’ai la mort d’une sœur a venger et c’est pas un connard dans ton genre qui me fera changer d’avis.

Et j’en ai rien à faire de finir en taule parce qu’on sera remonté jusqu’à ma piste, d’ailleurs en réalité c’est en hôpital psychiatrique qu’on m’enverra à cause de mes antécédents, mais ça aussi j’en ai rien à faire, tant que j’ai réussi à venger ma sœur avant. D’ailleurs je sais même pas pourquoi je lui fais part de ce détail, mais maintenant que c’est fait tant pis. Je sais pas si nos routes se recroiseront, j’ai pas l’impression que t’aies envie qu’on forme une équipe, ni d’être mon dealeur de potions, alors disons qu’il vaudrait mieux couper court à cette conversation maintenant et évidemment je ne mâche pas mes mots pour ça.

- Le jour où je passerais de l’autre côté de la barrière, je te laisserais volontiers me tuer, mais en attendant ce jour-là, je ne laisserais personne m’arrêter, ni avec leurs mots, ni avec leur machette.

Voilà, maintenant je dirais qu’on peut se séparer, au moins j’aurais eu le dernier mot. Bah ouais, je suis un homme et j’ai ma fierté moi aussi ! Maintenant je te laisse m’oublier et retourner à tes petits jeux de dominé avec ta chérie, moi j’ai d’autres chats à fouetter, enfin non le fouet je vous le laisse, mais j’ai d’autres strigoïs à aller tuer.


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le tourmenté
Messages : 13
Date d'inscription : 16/05/2017
Age : 26
MessageSujet: Re: Celui qui part à la chasse perd sa place   Dim 16 Juil - 14:22


Celui qui part à la chasse perd sa place
Alec & Kyle


Comment je me suis retrouvé embarqué dans ces emmerdes moi ? De base, je partais juste à la chasse, et maintenant, on dirait que j’ai un pot de colle qui va me coller au cul. C’est Adrian qui va encore se fendre la poire, ce petit con, faut que je fasse en sorte qu’il n’apprenne jamais ça. Et toi, l’humain, tu ne peux pas être comme tout le monde et faire machine en arrière quand on te menace ? Bah nan, faut que je tombe sur un casse-couille, bien sur. Et en plus il s’amuse à me narguer en me regardant droit dans les yeux, mais mec, t’es suicidaire ou ça se passe comment ?

« T’as pas de chance, je suis pas pour la bonne cause. »


Après tout, s’il faut que je te démonte, ça me dérange pas tant que ça. Certes, je me contente des moroïs, dhampirs et strigoïs. Mais s’il faut que je fasse des exceptions, j’en ferais. Alors fais gaffe à ne pas trop me faire chier, tu pourrais avoir de sacrés surprises… En attendant, j’ai deux femmes dans ma vie qui s’attendent à ce que je fasse la bonne chose, alors je ne réagis pas comme je le ferais sans elle, je préfère lui laisser une chance. Oublies donc tout, moi, ces strigoïs. Si t’as de la chance, t’arriveras à passer la trentaine comme ça.

Sauf que j’aurais du m’en douter, avec ce genre de gars, ce n’est pas comme s’ils étaient raisonnables. Quelque part, ça me fait ressentir une pointe d’estime pour lui, au moins il ne se laisse pas détourner à la première difficulté. Mais s’il continue comme ça, il va se faire démonter. Enfin c’est son problème, pas le mien. Faut bien qu’il y ait de tout, même des masochistes, dans ce bled. Enfin d’autres que ma famille. Je suis sur le point de me casser quand j’entends ses paroles. Enfin au début, je ne l’écoute que d’une oreille, jusqu’à ce qu’il mentionne sa sœur. Et nan mec, je n’ai pas raté ta gentille insulte à mon encontre. En tout cas, le mec a l’air lancé, maintenant qu’il a commencé à causer, il s’arrête plus. Je déteste les pipelettes. Décidément, tu fais un beau mélange qui envoie du mépris et en même temps de l’étonnement et de l’estime. Est-ce que pour autant je vais tenter de t’aider ? Je ne pense pas. Mais au moins, je m’assurerais de ne pas trop te coller au train, c’est l’une des meilleures promesses que je puisse te faire.

Je continue de le scruter du regard, pour remarquer dans le sien ce mélange de colère et de dégoût qui m’est assez… Familier. Tiens, j’aurais enfin réussi à te faire lâcher prise. Quel dommage, tu devenais presque intéressant. Enfin, tu as bien raison, il y a des gens qu’il vaut mieux ne pas avoir dans ses proches, tu comprendras peut-être pourquoi un jour. Peut-être. Si tu survis.

« Si tu survis plus d’un mois dans cette ville, je te fournirais une adresse que tu trouveras sûrement intéressante. En attendant, si tu veux te venger, tu t’y prends mal, de la façon dont tu t’y prends, tu n’apprendras jamais rien. Si t’arrives à te venger pendant ce mois, je te fournirais moi-même tes… « potions » comme tu dis. »

Peut-être que ça t’encouragera à faire tourner tes méninges. Après tout, si tu veux vraiment te venger, il va falloir que tu te mouilles les mains et que t’as fouillé dans la merde, que tu repousses tes valeurs pour aller au pire de toi-même. Voyons comment tu tourneras… Ouais, ouais, je commence à devenir gentil, c’est mauvais signe. C’est pour ça que je ne compte pas rester plus longtemps dans ce cimetière. De toute façon, faut que je me dépêche de me rentrer, si je ne veux pas manquer le retour de ma sœur et de son copain, surement avec plein de strigoïs au cul, ils ont un truc pour les attirer ceux-là. Donc, l’intéressant n’est plus dans le coin, il s’est déplacé ailleurs. A dans un mois, l’humain, si tu restes en un morceau jusque là. Enfin remarque, même en fauteuil roulant, tu pourrais faire certains de ces mélanges qui t’intéressent tant… Mais pas sûr que tu puisses t’en servir pour autant.

« A dans une autre vie, l’humain, si t’as les couilles pour ça… »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Celui qui part à la chasse perd sa place   

Revenir en haut Aller en bas
 
Celui qui part à la chasse perd sa place
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dungeons and Dragrons : Neverwinter
» Kojima perd sa place de parking attitrée chez Konami!
» LADN le guerrier celte
» Mon départ à l'arraché mais nécessaire.
» Aegwynn et la chasse au Dragon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Team Strigoï :: Les archives :: Archives-
Sauter vers: