Forum privé !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Le cynique
Messages : 27
Date d'inscription : 27/07/2017
MessageSujet: Chris   Jeu 27 Juil - 16:25


Christopher N. Montgomery
Feat. Dane Dehaan

Date de naissance 10.03.1989
Lieu de naissance : Missoula
Age : 28 ans
Statut : Célibataire
Groupe désiré : Moroï
Pouvoir : Feu
175*280



Caractère & Physique

J’étais plein de vie, amusant, arrogant, impatient, avec des sautes d’humeur parfois qui pouvait me rendre dangereux. Je n’étais pas mauvais pour autant, mais j’avais besoin de quelque chose de stimulant dans ma vie. Une meilleure amie piquante, un job bien à part. Mon côté provoquant n’a jamais aussi bien été accueilli qu’avec cette fille. Je ne me laisse pas faire, jamais, et en général j’ai toujours le dernier mot. Je ne suis pas du genre à chercher la bagarre à tous les coins de rue, mais si on me cherche ou qu’on la cherche elle, c’est moi qu’on trouve, et je sais très bien utiliser mes poings, tout comme mon feu.
Aujourd’hui ? Je suis une coquille vide, il n’y a plus d’émotion sur mon visage, plus personne n’arrive à deviner à quoi je pense. J’ai abandonné ma conscience lorsque je n’ai plus supporté la douleur. Il n’y a plus que des idées sombres qui me traversent l’esprit, des idées de mort et de tortures, et lorsque mes pensées ne sont pas contrôlées par eux, ce sont des idées de vengeance qui me bercent.

Autrefois mes cheveux châtains tirés vers le blond, aujourd’hui ils se rapprochent davantage du brun. La couleur de mes yeux n’a pas changé, un bleu profond dans lequel beaucoup de dames aimaient se perdre autrefois, aujourd’hui elles fuient toutes mon regard, mal à l’aise. Mes yeux n’expriment plus rien de bon aujourd’hui, ils sont devenus aussi sombres et vide que mon âme. De grandes cernes sont tracées sous mes yeux, elles sont la preuve de plusieurs années de lutte et d’épuisement, mais elles me font surtout ressembler à un homme atteint du cancer. Quant à mon corps, il est parcouru de nombreuses cicatrices, aucune n’étant visible sur les membres exposés, on m'a donc épargné le visage, les mains et avant-bras, les pieds et le cou. La première commence dans la nuque et la dernière descend presqu'aux chevilles. Ainsi j’aurais toujours de quoi me rappeler ce dont ils sont capables mais personne ne pourra voir combien j’ai souffert. Au final mon corps et ma tête sont en ruine.



Histoire

Certains disent que les clichés sont faux, qu’il ne faut pas s’y fier, qu’on croit des choses qui ne sont pas réelles. Pourtant mon nom complet est un cliché à lui tout seul et il est bien vrai. Christopher Nathaniel Montgomery, avec un nom pareil on ne peut que penser que j’appartiens à une famille de riche et c'est bien le cas. A vrai dire j’appartiens même à moitié à l’une des familles royales, ma mère portait le nom de Lazar avant de se marier à mon père et d'accepter de changer de nom. Montgomery, la famille la plus riche juste après les familles royales, sans doute parce qu’ils contrôlent à la fois l’armée et les banques. Donc comme vous vous en doutez je n’ai manqué de rien, enfant gâté pourri, il me suffisait de réclamer pour avoir, tout comme mon petit frère. Jason, il a trois ans de moins que moi et si au départ je pensais le détester, et bien figurez-vous que nous sommes devenus incollable lui et moi. Nous formions plutôt un beau duo d’ailleurs, il était la tête et j’étais les muscles, pas que je sois juste stupide avec un corps bien formé, mais disons que je ne suis pas un as de l’informatique comme lui.

Mon pouvoir n’a jamais été difficile à contrôler, contrairement à Jason qui avait des difficultés juste pour faire s’envoler une feuille, peut-être que le pouvoir de l’air n’était pas fait pour lui. Moi j’étais en fusion parfaite avec mon élément, le feu, à l’exception que je ne sais ni le créer ni l’éteindre, mais je sais le manier. Les flammes sont mon jouet et je les manipule avec précaution, sachant parfaitement quel genre d’attaque causera plus ou moins de dégâts à ma cible. Nous ne sommes pas réellement censé utiliser nos pouvoirs, les dhampirs sont là en cas de problème, mais je n’aime pas vraiment devoir compter sur les autres et j’ai besoin de ma liberté de toute façon, voilà pourquoi j’ai appris très jeune.

Les années ont continué de s’écouler et je suis devenu ce genre d’adolescent insupportable qu’on a envie de remettre en place, arrogant, sûr de lui, mais ce qui les énerve le plus, c’est que j’ai toujours de bons arguments à offrir. J’ignore si c’est pour me donner une leçon mais mes parents ont décidé que je devais prendre des cours d’auto-défense avec une certaine Nathasha Ozera, disant que maîtriser mon pouvoir ne suffisait pas. Autant vous dire que j’ai plutôt morflé au début, les premiers mois même, mais j’ai vite appris et l’élève a fini par dépasser le maître. Ils avaient bon espoir que me battre aiderait à calmer mon mauvais caractère, mes sautes d’humeur, mais ce n’était pas suffisant. Je ne saurais pas vous dire pourquoi je suis devenu autant détestable, mais un rien était capable de m’irriter.

Le pire s’est produit la nuit du 04 juillet 2011, la veille de l’anniversaire de mon frère. On buvait un verre, on jouait au billard, on profitait. Puis cet enfoiré de Badica a débarqué et a voulu joué au plus malin avec nous. Il a d’abord commencé à provoquer mon frère, se moquant de ses faibles capacités physiques, un enfoiré bien con de ne pas réaliser qu’avec juste son cerveau Jason était capable de le tuer. Evidemment j’ai pris sa défense, et alors les provocations se sont tournées vers moi. J’avais postulé pour faire partit de l’armée, plutôt anodin de la part d’un moroï mais j’étais parvenu à convaincre mon père que ça m’aiderait à contrôler mes humeurs. J’étais persuadé d’être pris, d’avoir ma chance, jusqu’à ce que cette enflûre vienne m’annoncer que ma demande a été rejetée justement pour problèmes comportementaux. Pourquoi était-il au courant et pas moi ? J’ai commencé à voir rouge, Jason a demandé à Badica de la fermer mais l’idiot a poursuivi, me traitant de taré, d’inutile, de tare pour la royauté.

Je n’ai pas vraiment pris conscience de ma main plongeant dans la poche de mon jean pour attraper un briquet, ni du mouvement qui m’a permis de l’allumer, ni de l’immense flamme que j’ai fait jaillir sur lui dans l’idée de le tuer. C’est Jason qui l’a sauvé, faisant disparaître l’air autour de lui pour que les flammes s’éteignent, mais j’étais tellement en colère que lorsqu’il a posé sa main sur mon épaule pour me calmer, je l’ai pris pour un ennemi. Un jet de flamme a littéralement traversé son corps, tel de la lave, faisant un trou dans son estomac jusqu’à s’arrêter sur les rideaux derrière lui. La pièce commençait à prendre feu mais j’avais les yeux figés sur mon frère écroulé au sol. J’ai couru jusqu’à lui, le suppliant de rester en vie, m’excusant de l’avoir blessé, mais c’était déjà trop tard, je l’avais tué sur le coup.

J’étais prêt à assumer les risques de ces meurtres, l’enfermement à vie, la peine de mort, peu importe, au fond une part de moi est morte avec mon frère. Sauf que mes parents ont étouffé l’affaire, faisant passer tout ça pour un accident. A cause des flammes il ne restait plus rien, ni de Jason, ni de Badica qui était trop faible pour fuir, seul moi avait survécu parce que mon corps n’est pas sensible au feu. Tout le monde savait que j’étais coupable, tout le monde me regardait avec ces yeux méprisants, mais comme ils respectaient tous ma famille, ils avaient accepté d'abandonner l'affaire. Moi je n’ai pas pu rester, alors j’ai décidé de partir en exil à l'âge de 22 ans.

Le Canada a été ma destination, l’occasion pour moi de tout recommencer à zéro. Même si mon compte était toujours alimenté, j’ai choisi de prendre un job, histoire de mener une vie un tant soit peu normale. Voilà comment je suis devenu barman, de quoi pouvoir travailler juste la nuit et dormir la journée. Voilà comment j’ai rencontré cette fille, Red. Et non, je ne l’ai pas rencontré parce qu’elle venait un beau soir boire un verre, en fait elle venait plutôt pour voler la caisse. Je l’ai vu prendre les billets et se servir, comme ci de rien n’était, mais manque de chance pour elle je regardais dans sa direction à ce moment-là. Evidemment elle s’est enfuie quand je l’ai interpellé, ou plutôt elle a essayé. Les courses poursuites c’est pas le truc sur lequel je suis le plus doué, mais avec un peu de magie on peut tout arrêter et je ne pense pas qu’elle avait envie de se brûler. J’en avais rien à faire qu’une humaine soit au courant pour mon monde, je ne la laisserais pas partir avec ce fric.

Croyez-moi, Red fut la meilleure rencontre de ma vie et surtout la plus atypique. Après m’avoir volé, fait courir et utilisé mes pouvoirs, voilà qu’elle voulait se battre. Alors on s’est battu. En fait je m’en prenais de plus grosses parce que cette nana sait utiliser ses poings et que moi je ne voulais pas vraiment lui faire mal, mais malgré tout j’ai réussi à avoir le dernier mot, cette fois-là du moins. Une fois incapable de bouger on a fini par faire connaissance et voilà comment je suis devenu ami avec cette nana. Pour tout vous dire j’ai trouvé sa vie vraiment excitante, alors j’ai fini par plaqué mon boulot de barman pour bosser avec elle. En revanche je lui ai caché ma richesse, quand elle avait besoin d’argent je pouvais le lui fournir, mais je ne lui ai jamais dit d’où est-ce que ces sous provenaient, je savais qu’elle me rejetterait si elle découvrait que je n’étais pas vraiment dans le besoin contrairement à elle.

Ça a été les trois meilleures années de ma vie. Certes ce qu’on faisait été mal, mais je n’en avais rien à foutre, je me sentais enfin à ma place pour la première fois et mes problèmes d’humeur se sont complètement atténués à ses côtés. A nous deux on aurait pu diriger le pays tout entier, on était devenu tellement fusionnel que nous n’avions pas besoin de parler pour nous comprendre, et croyez-moi ça aide dans certaines affaires. Puis à l’âge de 25 ans j’ai disparu de la surface. Des hommes sont venus pour moi, des humains et pas dans le même genre que Red et moi avons l’habitude de fréquenter. Non, ces gens-là avaient tout calculé, quand ils me captureraient, le lieu et la manière dont ils s’y prendraient, jusqu’à même simuler ma mort pour que personne ne soit à ma recherche. Aux yeux des humains comme des moroïs je n’existais plus.

Après avoir passé les trois meilleures années de ma vie, voilà que je passais maintenant les trois pires. L’unité 101 m’a physiquement et psychologiquement détruit. Je suis même prêt à parier qu’aujourd’hui un strigoï aurait plus de cœur que moi. Ils sont entrés dans ma tête pour trouver mes faiblesses et les utiliser selon leur bon vouloir. Ils sont entrés dans ma tête pour modifier ma façon de penser et me contrôler. Ils ont brisé mon corps, jour après jour, heure après heure pour que j’arrête de résister, pour que je m’abandonne complètement et accepte de devenir leur marionnette. Trois longues et douloureuses années. Désormais il ne reste plus rien de l’ancien Chris, j’ai fini par devenir ce qu’ils voulaient que je devienne, un soldat craint et obéissant. Enfin je n’ai pas vraiment le choix d’obéir puisqu’ils ont implanté un explosif dans ma nuque pour me dissuader de vouloir les trahir. J’ai bien eu l’idée de boire du sang et les laisser me tuer pour me transformer en strigoï et revenir les massacrer, mais sans tête je ne risque pas de revenir à la vie.

Alors me voilà à nouveau libre, ou plutôt c’est ce qu’ils veulent que les autres croient. Ils m’ont renvoyé à Missoula parce qu’ils en veulent d’autres. D’autres moroïs, d’autres dhampirs et aussi d’autres strigoïs, selon eux je suis apte à leur apporter les trois. Mais pour vérifier que je leur obéissais bien, ils m’ont fait massacrer une famille royale, celle du côté de ma mère, les Lazar. C’est ainsi que je suis devenu l’ombre de moi-même, un véritable assassin, un traître. L’unité a fait en sorte de couvrir mes traces puisqu’ils ne veulent pas que l’académie me suspecte, ils ont trouvé une autre personne à qui faire porter ces crimes. C’est une semaine après que j’ai officiellement fait mon retour, tout le monde m’a accueilli, heureux que je ne sois pas mort et me présentant leurs condoléances pour mes proches, surtout pour ma mère. C'est ainsi que je suis revenu au cœur de la société, mais je ne suis plus le même homme, seulement un monstre qui obéit à des ordres telle une machine, car c’est ce que je suis devenu en mettant de côté ma conscience, c’est ce qui m’a permis d’assassiner ma propre mère et elle n’est qu’un nom parmi une très longue liste, et les prochains ne sont autres que la famille Ozera.


Fiche de présentation réalisée par (c) Va5l
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Moi c'est Redfield (Chris)
» La cave de Chris Houlihan
» Le Secret de Chris [Fake]
» Kickstarter musique Turrican Chris Huelsbeck
» "The Natural Mystery" par Xx-Chris-59-xX

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Team Strigoï :: Administration :: Présentations :: Moroïs-
Sauter vers: