Forum privé !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Red

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
La chieuse
Messages : 18
Date d'inscription : 27/07/2017
Age : 26
MessageSujet: Red   Jeu 27 Juil - 18:13


Red-Amy Wesker
Feat. Ruby Rose

Date de naissance 20 mars 1991
Lieu de naissance : Canada
Age : 26 ans
Statut : Célibataire
Groupe désiré : Humaine
175*280



Caractère & Physique

Se décrire et pourquoi faire ? Mon apparence aura peut-être changé d'ici la semaine prochaine et ça vous aurait servi à quoi ? A avoir une idée du moment pour que votre imagination perverse puisse tenter de m'imaginer ? Enfin si c'est ce que vous voulez. Des tatouages, la seule touche de couleur qui me définit, ma passion depuis bien des années, j'en ai partout, réellement partout mais ça, à moins d'être un quelconque élu, vous ne vous en rendrez pas compte. Des cheveux courts, bruns en ce moment, blonds fût un temps pas si lointain. Un sourire narquois, une lueur déterminé au fond de mes yeux si clairs qu'ils en paraîtraient presque transparents. Le reste ? Que du pipeau, rien d'intéressant.

Mon caractère ? Approchez, vous le saurez peut-être. Je vous montrerais qu'être impulsive n'est pas incompatible avec la stratégie. Quoi qu'il se passe, je gagne. Et ça tombe bien, mon prochain défi mérite bien qu'on se batte pour lui.



Histoire

Je suis une enfant de la rue. Une parmi tant d'autres. J'ai atterris là-dedans vers mes huit ans, quand mes vieux m'ont abandonnés au milieu d'un manoir qui aurait dû être mon tombeau, manque de chance pour eux, j'ai toujours été du genre débrouillarde. J'ai atterris dans la rue, dans mon univers. Au début, je ne savais pas quoi faire, comment faire, comment vivre. J'ai été pris sous l'aile d'un mec dont je ne me rappelle plus de l'identité, pendant un an, j'ai appris à survivre, à courir plus vite que les keufs, à voler discrètement, à mériter ma pitance. Un jour, ça a été la surprise, le mec qui me permettait de vivre et de crécher a voulu m'introduire à un milieu qui apparemment, me permettrait de mieux vivre. Sauf que manque de pot pour lui, je n'étais plus une petite poupée fragile. Ces hommes, qui me proposaient la prostitution, qui ont tentés de me violer contre de l'argent, ça a été les premiers que j'ai véritablement attaqués. Je crois pas que les toubibs ont pus sauvés leurs appareils trois pièces, mais je pense pas que ce soit un manque pour le reste du monde.

J'ai fais chemin solo, mais c'est pas pour autant que j'étais revenu au point de départ. Maintenant je savais comment survivre, comment me défendre, comment vivre même si je le voulais. J'ai abandonné la petite Amy dans un caniveau sordide pour devenir Red, mais j'ai gardé le nom de mes vieux, sans vraiment l'utiliser, une vengeance contre eux, je comptais bien salir ce nom jusqu'à l'irréparable tout en me battant pour m'en sortir, pour leur renvoyer leur mépris de ma vie à la figure. Et j'ai plutôt bien réussi mon coup.

A 11 ans, surprise, je créchais depuis quelques temps avec un gang plus ou moins réglo quand on a été attaqué. Je sais que je me suis pris une balle dans le bide, cette saleté pissée comme pas possible et ça faisait un mal de chien. Mais j'ai réussi à leur rendre la monnaie de leurs pièces, c'était la première et la dernière fois que j'ai pris la vie de quelqu'un. A un moment, y a un des mecs qui m'a pris par surprise et qui a réussi à m'assommer, de manière plutôt violente. Ensuite je me souviens de l'eau qui remplissait mes poumons, de cette putain de panique qui m'empêchait de réfléchir, puis des yeux bruns et c'était fini, j'avais sombré. Encore.

Je me suis réveillé pour la première fois depuis longtemps dans un hôpital, accueilli par un mec en uniforme de flic. La merde, je pensais que j'étais dans une vraie merde. Mais mon âge leur a fait croire que j'étais innocente, que je m'étais retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment. Mon cul ouais, mais j'allais certainement pas les corriger là-dessus. Je me souviens avoir pensé que c'était étrange, j'avais détourné les yeux un court instant et le flic n'était plus le même, il avait une autre gueule. C'était un autre flic. Puis un toubib est entré et quand j'ai regardé le flic, il avait encore changé de gueule. Tout comme le toubib d'ailleurs. J'ai compris après, ce putain de coup sur la tête, apparemment, ça avait fait plus de dégâts que prévu. Ils appelaient ça Prosopagnosie. En gros, j'étais maintenant incapable de reconnaître un seul putain de visage. Et j'ai eu la surprise de découvrir que même mon putain de visage était celui d'une inconnue. Avec le temps, je ne regardais même plus les miroirs, je n'avais jamais de forme fixe. Ouais c'est aussi pour ça que je me décris jamais, je suis tout simplement incapable de le faire. Je peux juste dire la couleur de mes yeux, de mes cheveux, de ma peau. Mais sa structure ? Elle change tout le temps. Je n'ai jamais la même tête. Je ne pouvais plus rien définir par des visages, ça n'existait plus dans mon monde. Toute ma vie a bousculé.

C'est à cet âge là que j'ai découvert une obsession, une porte de sortie, mes tatouages. J'ai commencé, le premier dans une boutique pas très réglo, mais je m'en foutais. Ca, c'était moi, ça, j'étais capable de l'identifier. Alors si je pouvais plus me décrire physiquement, je me suis décrite à travers mes tatouages. A ceux qui les connaissaient, chaque histoire derrière pouvait leur expliquer tout de moi. C'était mon âme mise à nue mais... J'en avais rien à faire. J'avais plus rien à foutre de tout.

Je n'ai plus jamais rejoint de gang ou fait de coloc. Je me démerdais seule et ça m'allait très bien. Jusqu'à ce mec, super cinglé, super con. T'aurais pu me laisser partir avec le fric sans chercher les emmerdes mais nan, t'as cherché la merde. Alors j'ai donné un coup de pied dedans pour l'éclabousser. Je lui en ai fais chier, je l'ai bien rossé, il m'a bien cramé aussi, même si j'ai pas vraiment compris comment. Mais quelque part, ça m'a amusé. Ouais, je suis sûrement fêlée. Je me suis arrêtée soudainement pour éclater de rire, je crois que je l'ai déstabilisé ce jour là. Et après, je sais pas trop comment, c'était plus juste moi. Après on est devenu un duo. J'étais incapable de me rappeler de son visage à lui aussi, mais j'ai appris à le reconnaître. Sa démarche, le son de ses pas, de sa voix. Cette tâche de naissance dans son cou, cet éclat dans ses yeux. Ouais, on pouvait dire que Chris était l'homme que je connaissais le plus, physiquement, même plus que moi. Et j'ai poussé les limites, encore et encore. J'adorais jouer avec lui, avec son caractère. Le pousser au pire et au meilleur. Rien n'était plus amusant que quand il pétait un boulon. Ou quand il se demandait pourquoi je m'installais sur ses genoux pour le chauffer avant de l'abandonner avec quelques petits problèmes physiques. Ouais, ça m'éclatait, faut croire que j'étais devenue une véritable garce. Mais ça a été les années de ma vie où je me suis le plus éclatée. Et bizarrement, les années où j'ai eu le moins de problèmes de tunes, même si on était maintenant deux.

Un jour, y a tout qui a changé. Du jour au lendemain, on est passé de deux à seule. Je n'ai pas compris, pas voulu réagir. Je l'ai insulté dans ma tête de tous les noms, j'ai tout détruit, notre planque, avant de m'installer dans un appartement juste à côté. Je crois que... Je voulais être là quand il reviendrait. Et quand il est pas revenu, c'est moi qui suis parti à sa recherche. J'ai accumulé pas mal de dettes, en demandant des services à des gens pas très réglo pour récupérer sa trace. Puis, quand ça n'a pas suffit, j'ai fini par faire un pacte avec le diable, littéralement. Ce mec avait même pris le nom de scène Lucifer. Mais c'était lui qui était le plus puissant, assez pour retrouver même un chiot abandonné dans le continent voisin. Alors je lui ai donné tout ce que je savais, sauf les secrets de Chris que je savais ne pas pouvoir partager. Et je lui ai aussi donné tout ce que j'avais, que ce soit mon fric, mes compétences, ou même mon corps. Ouais, j'ai joué sa pute, sa chienne même, parce que ce mec avait un rapport au sexe qui était putain de violant et masochiste. Mais mon pacte avec le Diable a payé, simplement pas comme je le pensais.

Un jour, la planque où je créchais s'est faite attaqué par des militaires, je me suis retrouvé à passer devant un juge, en quelques jours à peine. J'ai jamais entendu parler d'un procès allant aussi vite, tout comme je n'avais jamais entendu parler de ces putains de Lazar que j'aurais apparemment assassiné. Ils m'ont conduis dans le couloir de la mort, j'avais pas mal de mal à réaliser que j'allais crever le jour suivant. Heureusement pour moi, avoir le diable à ses côtés, ça aide. Il a réussi à me sortir de là, quand je lui ai demandé pourquoi, il a eu un sourire atroce, qui a fait ressortir encore plus la cicatrice hideuse de son visage, le seul truc que j'étais capable de toujours voir sur lui. Puis il m'a dit qu'il n'avait pas encore réclamé son dû pour l'information qu'il avait en sa possession et qu'il détestait laissé une affaire inachevé. J'ai compris ensuite pourquoi, quand il a repris la parole. Il savait où était Chris, mieux encore, apparemment, ce putain de meurtre que j'avais sur le dos était lié à lui. Alors j'ai pris le billet d'avion qu'il m'a tendu, j'ai supporté son rappel qu'il viendrait chercher sa récompense pour cette information, j'ai enduré son putain de baiser dominateur qui m'a démonté les lèvres et j'ai détourné le dos à cette prison en flammes pour aller à l'aéroport. J'ai une dernière chose à faire avant d'affronter l'enfer, donc, Chris, sois prêt à ma visite et t'as intérêt à avoir une putain de raison pour m'avoir fait endurer toute cette merde parce que sinon, je n'hésiterais pas à me servir de mes poings pour te remettre le cerveau dans le bon sens. Quoi ? Il doit s'en douter, j'ai toujours été une femme d'action, et il a des années à rattraper, ce petit con. Et moi des années de violence réprimé à exprimer, alors Missoula, prépares toi, Red entre dans la place !


Fiche de présentation réalisée par (c) Va5l
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Red
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Team Strigoï :: Administration :: Présentations :: Humains-
Sauter vers: