Forum privé !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Danse, joue et oublie tout

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
La paumée
Messages : 8
Date d'inscription : 16/05/2017
Age : 26
MessageSujet: Danse, joue et oublie tout   Mar 1 Aoû - 19:52


Danse,
joue et oublie tout
Red & Kyara

J’ai l’impression que le temps a stagné, que les jours sont de plus en plus longs et qu’ils se ressemblent tous. Ma douleur stagne avec, continuant de peser sur mon cœur sans jamais s’atténuer, sauf lorsque je décide de ne plus rien ressentir avec une nouvelle dose de drogue. Il est revenu. Alec est revenu et pourtant il ne m’a jamais paru si éloigné, si inaccessible. Que t’est-il arrivé mon frère ? Qu’ai-je fait pour que tu ne m’aimes plus ? Tu prétends que ce n’est pas ça, mais moi c’est ce que je ressens, tu ne voudrais pas t’en aller sinon, tu ne voudrais pas m’abandonner si tu m’aimais. Ou alors est-ce parce que je suis devenue un poids pour toi, tu ne veux pas avoir à surveiller ta droguée de sœur et comment pourrais-je t’en blâmer ? Personne ne le voudrait.

Je me regarde enfermée dans la salle de bain, debout devant le miroir, nue. L’eau de la douche a séché sur ma peau, cette peau qui est devenue si fine, déjà que je ne pesais pas bien lourd avant. Je me trouve laide lorsque je me regarde, squelettique, des yeux cernés, une lueur de vide à l’intérieur. Mon corps était mon meilleur atout, il m’était utile pour m’aider à oublier mes maux, il était aussi une bonne arme contre mes ennemis, aujourd’hui il est... J’enfile un haut noir qui laisse voir une partie de mon ventre et un pantalon de la même couleur, moulant et accordé à des bottines. Je me moque que l’on puisse voire des cicatrices sur mon corps, je me moque que l’on puisse voire ma maigreur. La seule chose que je cache, ce sont les piqûres sur mes bras grâce à la dentelle noire, avec la faible luminosité personne ne remarquera rien. On voit mes yeux cerclés de noir et mes cheveux ondulés à l’air libre, me voilà fin prête pour faire la fête. Ou pas encore, j’ai besoin de quelque chose avant de sortir. J’attrape un sachet scotché sous le lavabo et verse un peu de cocaïne dessus, formant une longue ligne que j’inhale l’instant suivant. Je range ensuite mes affaires à leur place, me repoudre le nez et cette fois me voilà partie.

J’arrive dans une boite où il y a foule mais on me laisse entrer devant les autres, après tout je suis une habituée de ce genre d’endroit, surtout depuis le départ d’Alec. Sauf qu’au moment où je dépasse la queue je porte mon attention sur l'une de ces filles qui a l’air exaspéré. Je ne sais pas si cette fille est réellement là pour la danse, elle ne m’a pas l’air d’avoir le look pour, mais après tout qui suis-je pour juger ? Je l’observe quelques secondes, des cheveux courts, une allure de garçon manqué, une fille qui n’a pas non plus sa langue dans sa poche. Peut-être une bonne coéquipière de soirée ? Je m’approche de cette fille et me plante devant elle, un sourire espiègle sur le visage.

- Si tu m’offres un verre je peux te faire entrer, mais seulement toi, il faudra abandonner ces donzelles derrière toi, à moins que tu ne sois pas venue avec elle.

Et sur ces mots je lui tourne déjà le dos, n'attendant pas la réponse, je me dirige vers la sécurité qui me fouille pour passer. Il semblerait que Greg ait toujours des mains baladeuses, le pauvre rêverait bien de pouvoir coucher avec l’une de ces femmes qu’il laisse entrer chaque soir, mais il semblerait qu’à chaque fois il rentre bredouille.

- Greg tu seras mignon, quand cette fille ce sera décidé, laisse-la entrer.

Je dépose un baiser contre sa joue pour le convaincre de ne pas me frustrer et je disparais à travers les rideaux. Je glisse entre la foule, mon corps en frôlant d’autres, attirant quelques regards, au moins mon corps n’est pas devenu laid aux yeux de tous, je suppose que c’est rassurant. Je me dirige directement vers le comptoir, après tout si mon invitée surprise doit me rejoindre ce sera ici, et si elle ne vient pas et bien je paierai moi-même ma boisson et j’irais me trouver quelqu’un d’autre à provoquer. Au moment où on me sert une Margarita, je sens la présence de cette femme à mes côtés. J’attrape mon verre dans ma main droite et tourne mon visage vers elle.

- J’espère que tu es venue t’amuser, je suis d’humeur à vouloir faire la fête toute la nuit et j’aurais bien besoin de quelqu’un qui tienne la distance. Alors, es-tu cette personne ?

code by Chocolate cookie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La chieuse
Messages : 18
Date d'inscription : 27/07/2017
Age : 26
MessageSujet: Re: Danse, joue et oublie tout   Dim 6 Aoû - 17:52



Danse, joue et oublie tout

Kyara & Red
Putain de Chris. J’espère que tu t’éclates en ce moment, parce que c’est pas mon cas. Visiblement, y a déjà deux ou trois gangs bien installés dans le coin qui font la terreur de tous les autres. Et évidemment, ça fait devenir des chiffes-molles à tous les autres couillons. Va falloir que je me rapproche des gros ennemis pour avoir des infos, et ça c’était pas dans le programme. Ils font chier. J’ai cru comprendre, malgré tout, que si je voulais des infos par les vampires sanguinaires, fallait que je me promène dans les boîtes le soir, ils aiment bien y faire des massacres. Cool, je vais pas du tout m’y arracher les cheveux.

Je prends une profonde bouffée, tirant à fond sur ma cigarette mais il me faut au moins ça pour ne pas démolir les filles derrière moi. Je déteste les glousseuses. Encore plus quand elles tentent de me parler, commentant ma tenue. Prenez un peu de plomb dans la cervelle et après on pourra causer. En attendant, vous êtes que des insectes sur mon radar et les insectes, je les élimine. Je vois tout d’un coup une tête brune apparaître devant moi, avec un étrange sourire sur le visage. Tu cherches quoi, toi ? Si t’es venu me faire chier, je vais te renvoyer la monnaie de ta pièce. Visiblement, c’est pas ça. La fille m’invite à rentrer plus vite en échange d’un verre. Ouais, bah compte pas sur moi, ma vieille, j’ai pas de l’argent à faire passer par la fenêtre. Je relâche un souffle de fumée sans lui répondre, pendant qu’elle fait demi-tour. Malgré tout, je prends soin de mémoriser son apparence. Trais blancs cadavériques, le ventre supercreusé et des vêtements noirs assez couvrant. Ouais, ça va, t’es pas trop dur à retrouver toi.

J’attends encore dix minutes, entendant les glousseuses tentés de me parler. Apparemment, la nana est assez connue, vu qu’elles la définissent comme une chaudasse droguée. Vous vous êtes vues, les piailleuses ? Vous correspondez exactement à cette description. Je suis sur le point de leur foutre une sacré volée alors je finis par quitter les rangs pour avancer. Sois la brune à tenu parole, sois j’irais dans un autre lieu, un bar. Ça sera bien mieux que ce genre de conneries. Je me retrouve devant un mec à l’allure de chiot, qui tente de me peloter les seins. Un coup sec sur sa main et une menace de lui couper les doigts suffit pour que je rentre. Tant mieux, je suis pas d’humeur à jouer les gentilles petites filles modèles. J’entends un « Amuses-toi bien, et viens me retrouver quand tu t’ennuies » qui me fait avancer sans me retourner, mais en lui envoyant un doigt. Tu vois celui-là ? Enfonces-le bien profond dans ton cul parce que ça sera la seule chose que tu verras de moi.

Je plisse les yeux face à l’abondance de couleurs et de bruits. Putain, pourquoi j’ai fais ça moi ? Y a rien de pire que la foule pour une fille comme moi. Ça me donne le tournis de voir autant de visages qui changent à chaque clignement d’yeux, pis c’est pas très rassurant. Ça donne pas envie de rester. Je vais avoir besoin d’au moins trois grammes d’alcool pour supporter ça moi. J’avance vers le bar, retombant sur la fille qui se tourne vers moi et me fait un grand sourire. Ah tiens, même quand on te cherche pas, on te trouve. Génial ça… Et visiblement, elle veut jouer avec moi, sauf que, chérie, on ne joue pas exactement dans la même cour. Je prends le temps de me commander un verre avant de me tourner vers elle. Je dépose mes deux mains de chaque côté de son corps, contre le bar, la bloquant de ce fait. Tu sais pas à quoi tu joues toi.

« Et dis-moi, pourquoi je te choisirais toi pour faire la fête ? Tu es peut-être différente des glousseuses de toute à l’heure, mais t’as l’air d’être le genre de poupée frêle à ne pas tenir plus loin que le premier round. »


Oui, oui, je sais, je suis méchante avec des gens qui n’ont rien demandés mais hey, on me refera plus. Faut aller se plaindre à mes vieux, c’est eux qui m’ont pas donnés d’éducation. Et pour maintenant, je me referais certainement pas. Non pas que j’en ai particulièrement envie d’ailleurs. Je finis par lui poser la question qui me brûle depuis que je l’ai vu, la seule chose qui fasse que je me sois pas cassé d’ailleurs.

« C’est quoi ce tatouage ? Je n’en ai jamais vu des comme ça. »


Et pourtant, comme tu peux le voir sur mon corps, je m’y connais plutôt bien en tatouage. Mais le tien… Est étrange, rien que l’encre utilisé n’a pas l’air commune. Tu pues les secrets, ma vieille. Au final, tu seras peut-être plus intéressante que tu ne le laissais supposer. Qui sait, tu pourras peut-être même me convaincre de rester à cette soirée débile. Parce que ouais, désolée de te le dire, mais ton charme de petite fille déguisé en dame n’est pas suffisant pour me faire oublier le but de cette soirée. Pas de chance pour toi.

CODE BY MAY


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La paumée
Messages : 8
Date d'inscription : 16/05/2017
Age : 26
MessageSujet: Re: Danse, joue et oublie tout   Ven 11 Aoû - 13:42


Danse,
joue et oublie tout
Red & Kyara

L’oubli, c’est ce qu’il y a de mieux dans ma vie. Me shooter à en perdre la raison, à en perdre la notion du temps, à en oublier ce que je fous ici, à en oublier que j’ai un jumeau. Ouais, la meilleure chose à faire pour moi, c’est d’oublier à quel point cette vie est merdique. Oublier qu’Allan s’est barré loin de nous. Oublier que mon corps a été violé. Oublier que Declan est mort. Oublier que je suis morte moi aussi. Oublier qu’Alec s’est barré et que j’ai fait fuir le seul homme qui aurait pu me supporter. Rien de mieux pour ça qu’un peu de drogue et une boite de nuit, le meilleur mélange, et avec un peu de chance je ferais une rencontre qui se conclura avec nos fringues en moins et nos corps se ravageant. Vous l’aurez compris, plus je me détruis et plus je me sens vivante.

J’accoste une femme dès l’entrée de la boite, après tout je n’ai jamais rien eu contre les personnes du même sexe et quelque chose me dit que tu tiendrais mieux la distance que la plupart des hommes de cette boite. On verra si j’aurais l’occasion d’essayer. J’entre dans le bar sans plus me soucier d’elle, à elle de prendre une décision maintenant, en attendant je me dirige directement au comptoir pour prendre un verre, et je me rends compte que bien rapidement la demoiselle de l’entrée m’a rejoint. Toi aussi tu sais reconnaître l’appel d’une nuit de folie ? Voyons voir si tu tiendras la distance. L’humaine se rapproche de moi, posant ses deux mains de chaque côté de ma taille pour me donner la sensation d’être bloquée. Chérie, tu vas vite apprendre que j’aime qu’on prenne les choses en main, mais que je suis aussi très douée pour ça.

Sauf que ses mots vont à l’opposé de ses gestes. Tu penses que je suis une poupée frêle ? Et qu’est-ce qui te fait dire ça, ma maigreur peut-être ? Ces mots ne devraient pas m’atteindre, pourtant ils me rappellent Alec, lui aussi a eu le même genre de pensée à mon égard. Depuis combien de temps ne me suis-je pas réellement battu ? Longtemps, au point de ne plus vraiment savoir ce que je vaux aujourd’hui dans un combat. Il faudrait que je retente pour voir, peut-être qu’elle a raison, peut-être que je ne tiendrais même pas le premier round. Pourtant j’ai en horreur l’idée qu’on puisse me prendre pour quelqu’un de fragile, observe un peu mieux les marques sur mon corps beauté, il y en a beaucoup, et n’importe quelle poupée frêle n’aurait pas survécu à ça. Enfin elle n’a peut-être pas si tort maintenant que j’y repense, si on ne m’avait pas sauvé, je n’aurais pas survécu non plus.

Je détourne mon regard du sien, attrapant mon verre pour le finir cul sec avant de demander une ligne de shots au barman. Faut croire que t’as réussi à me faire perdre ma répartie, mais ne t’en fais pas, si tu continues de me cherches tu vas vite me trouver. Pendant que le barman commence à préparer ma commande, je me rends compte que l’humaine est toujours là. Je croyais que je ne valais pas le coup pour toi, alors qu’est-ce que tu fous encore là ? Oh c’est mon tatouage qui t’intéresse ? Tu es donc une petite curieuse, mais je ne suis pas du genre à donner des réponses comme ça à la première inconnue.

- Si tu veux des réponses il faut les mériter. Will, mets une deuxième ligne sur mon compte, on a une rebelle qui veut connaître les secrets de grande personne. Voyons voir si la rebelle gagnera le premier round.

Je vous avais bien dit que ma répartie n’était pas partie bien loin. Alors, est-ce que tu es prête à entrer dans mon jeu ? Fais gaffe, en général mes jeux sont très destructeurs et rendent assez dépendants aussi, quand on les commence on ne veut plus s’arrêter, mais quand on ne s’arrête pas on finit vite par déraper. Avec un peu de chance tu auras des réponses à tes questions, mais avec toute cette chance tu finiras par tout oublier demain matin. William termine de préparer ma commande et deux rangées de six shots d’alcool pur sont posés devant nous. Fais gaffe beauté, chaque verre a un alcool différent et il paraît que les mélanges c’est mauvais pour la santé.

- Alors tu tentes le coup ou tu restes sur la touche ?

code by Chocolate cookie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La chieuse
Messages : 18
Date d'inscription : 27/07/2017
Age : 26
MessageSujet: Re: Danse, joue et oublie tout   Jeu 17 Aoû - 16:50



Danse, joue et oublie tout

Kyara & Red
Bon eh bien, semblerait que cette soirée ne va pas se passer comme prévue. Putain ce que je déteste faire la queue, n’importe où. Je suis pas du genre patiente et avec les pies derrières moi, ça s’arrange pas. Je sais pas qui est cette fille, mais je cède en tout cas à sa solution. Tout plutôt que de rester à attendre. Et au pire, si elle est chiante, je peux toujours la semée cette nana dans la boîte. Enfin j’espère, tant qu’à voir autant de monde, autant que ça serve à quelque chose.

Je me ramène devant elle, prenant le temps de l’observer cette fois. Bon pour le visage, on repassera comme toujours. Par contre, elle est maigre, pire que moi dans ma période émo. Ouais ouais, j’ai eu une période comme ça, j’en suis pas très fière alors faites pas chier. De toute façon, ça m’est vite passé, merci bien. Donc, elle, elle fait fragile comme tout. Sauf que c’est pas du genre à déclencher des instincts protecteurs en moi, je suis pas le genre de mama bien gentille de toute façon. Donc du coup, je la pousse. Et elle, elle se laisse faire, préférant se tourner vers la boisson. Pff. Ouais, je vais me tirer de là, je le sens bien. Mais d’abord, j’ai une question. Et là, la princesse montre enfin les crocs. Je sais pas si c’est pathétique ou mignon, ce qu’elle fout, mais je sais que ça me laisse de marbre. Nan, en fait j’ai juste envie de la gifler un bon coup. Les surnoms c’est mon dada, mais je déteste qu’on m’en donne. Et les grandes personnes, chérie, c’est pas toi. T’as aucune idée de ma vie alors présumes pas que t’es mieux placée, tu me fais pitié.

Je l’observe toujours, sans dire un mot, mais la mâchoire serrée. Se cassera ou se cassera pas ? Elle me provoque, me donnant envie encore plus de défoncer sa porte. Ouais, ça va pas ce soir, je suis violente et na-na-na. Ouais, bah sachez que je suis tout le temps comme ça, donc vous me changerez pas. je suis déjà assez gentille pour me contenter de pensées et pas d’actes, alors faites pas chier les mecs !

« La rebelle te dit que tu ne sais pas où t’as atterri, fillette. T’es dans la merde. »

Si tu penses pouvoir me vaincre, c’est parce que t’as jamais assisté aux soirées où je me bourrais la gueule avant de faire des conneries. Après de l’alcool russe, ce truc que tu nous commandes, je suis sûre que c’est du pipi de chat. Mais si tu penses pouvoir jouer sur ce terrain, bah voyons combien de temps tu tiendras. Vu que c’est toi qui payes les verres, je vais pas non plus dire non. Peut-être que ça me détendra assez pour que je n’aille pas démolir cette sono qui balance de la musique de merde. Peut-être. Ou peut-être pas. Je m’adosse, dos au bar, plutôt que de m’assoir sur l’un des tabourets. Je déteste faire comme tout le monde, ça me va pas trop au teint, on va dire. Et attention, je parle pas de maquillage, merci bien mais ce genre de conneries, c’est pas pour moi. Et ensuite, j’avale le premier verre de la lignée avant de me tourner vers elle avec un sourcil haussé. Bah alors princesse, t’attends quoi pour te joindre à la fête ? Je croyais que t’étais là pour te mettre sur la gueule alors tiens tes promesses.

« Bah alors, t’es du genre tout dans les mots mais rien dans les actes ? Tu me déçois, la poupée. »

Quoi ? Faire dans la provoc’, c’est mon dada. Pas ma faute si la plupart des gens sautent dans le train en marche. Je peux pas me retenir du coup d’en rajouter. Alors, on dirait que c’est à ton tour de prouver ce que tu vaux. Et peut-être, je dis bien peut-être, je resterais pour une deuxième ligne. Enfin, si on finit la première et au vu du rythme de grand-mère asthmatique que tu prends, on est pas sorti de l’auberge. Je pousse un lourd soupire avant de lui jeter un regard insistant.

« Alors, tu joues ou tu restes sur le banc des perdants ? »

La situation s’inverse, petite poupée frêle. A toi de voir si t’arriveras à suivre mon rythme. On rentre direct dans la cour des grands mais ça, tu t’en rendras rapidement compte. Ou pas, tu finiras peut-être trop bourrée pour ça. Enfin, c’est pas mon problème ça. Allez, hop hop hop, on agit.

CODE BY MAY


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La paumée
Messages : 8
Date d'inscription : 16/05/2017
Age : 26
MessageSujet: Re: Danse, joue et oublie tout   Jeu 31 Aoû - 23:41


Danse,
joue et oublie tout
Red & Kyara

Est-ce que proposer à cette fille de me rejoindre dans cette boite était une bonne idée ? Allez savoir, il n’y a qu’en poursuivant cette soirée que nous le découvrirons. J’ai déjà fait plus d’une mauvaise rencontre de cette manière et plus d’une bonne également, on verra dans laquelle des deux catégories tu te situeras à la fin. En tous cas sache que je ne retiens jamais personne, soit tu acceptes de t’amuser avec moi, soit tu te casses, l’un ou l’autre je saurais facilement me trouver quelqu’un d’autre avec qui passer cette soirée s’il le faut. Et ce qu’il me faut à moi, c’est de l’amusement, c’est de l’alcool mélangé à la drogue, ce sont des corps contre le mien, c’est l’oubli, c’est un prétendu bien-être. Je ne suis pas sûre que cette fille-là soit capable de m’apporter tout ça, mais elle est capable de m’apporter quelque chose d’intense, reste à savoir dans quoi.

Je ne peux m’empêcher d’esquisser un sourire face à sa réponse. Prouve-moi donc que je suis dans la merde, je serais curieuse de voir ça. Après tout qu’es-tu capable de faire contre moi ? Tu n’es qu’une humaine, tu n’as pas vécu assez de siècles pour connaître l’art de la destruction, or j’ai connu un homme comme ça, j’ai connu John. Alors peu importe où tu penses que j’ai atterri, rien de ce que tu feras ne sera pire que ce que j’ai déjà vécu, et puis de toute façon je ne pense pas que tu sois aussi malsaine que lui. Enfin puisque tu as décidé de jouer alors jouons, qu’attends-tu pour te lancer ? Ah tiens, elle se lance enfin, attrapant son premier verre pour le porter à ses lèvres avant de... Juste attendre. Quoi, c’est tout ? Et tu te permets de me provoquer ensuite ? Je suis un peu déçue je dois dire mais peut-être que j’ai eu trop d’espérances à ton sujet.

- Il n’y aura jamais un Mcdowell sur le banc des perdants.

Faux, j’ai déjà perdu, j’ai tellement perdu et Alec aussi, mais face à elle je préfère cacher la vérité, je préfère garder ma fierté. Je la quitte enfin des yeux pour reporter mon attention sur la ligne de shots et je les bois les uns derrière les autres, sans pause, juste le temps de claquer mon verre à l’envers contre le comptoir et de m’emparer du suivant pour le porter à mes lèvres. Les alcools se mélangent dans ma gorge, dans mon sang, Vodka, Rhum, Whisky et que sais-je d’autre encore. Lorsque je claque le dernier verre je me lève de ma place et rapproche mon corps de celui de l’humaine, effleurant sa peau sans jamais réellement la toucher.

- Perdu. Quand tu auras fini ta première ligne, tu m’appelleras pour la suivante.

Il ne fallait pas perdre ton temps à discuter. Je m’éloigne d’elle, emportant avec moi le secret de mon tatouage alors que je me dirige vers la piste de danse. Je ferme les yeux et laisse mon corps se moover au milieu de toute cette foule, me moquant bien de ceux qui me rejoignent, ne me préoccupant pas des mains qui passent sur mon corps avant de s'éloigner. Peu importe. Rien ne m’importe. Même mon corps ne vaut plus rien alors à quoi bon le protéger des autres ? Je continue de bouger, sentant les effets de l’alcool se mélanger à ceux de la cocaïne et je me sens bien, enfin, même si je sais que ça ne durera pas. Ce n’est jamais suffisant. Je sens une paire de main masculine se poser contre ma taille, bien ferme, bien possessive. L’un d’entre eux s’est enfin décidé à tenter sa chance. Je ne me tourne pas vers lui, me contentant simplement de continuer de danser, mais je ne le repousse pas pour autant. Peut-être que c’est avec lui que je passerais le reste de cette soirée tout compte fait, peut-être qu’il en vaut plus le coup qu’elle. Peut-être que l’humaine est même déjà partie loin d’ici, je ne sais pas, je n’ai pas cherché à regarder dans sa direction depuis que je l’ai quitté. Le type se colle un peu plus à moi, mon dos se retrouve contre son torse et je peux parfaitement sentir son érection contre moi, mais là encore je ne m’en préoccupe pas. La seule chose qui m’intéresse, c’est sa proposition et la main qui s’ouvre sous mon regard avec quelque chose qui a de quoi attirer mon attention.

- Il paraît que t’aimes l’ecstasy.

Il paraît, j’ai donc bel et bien ma réputation dans ce club. Encore une fois qu’importe. Je regarde les deux cachets sous mes yeux, tentée même si je sais qu’après la cocaïne et l’alcool je ne devrais pas, à la limite un joint me ferait moins de mal. Pourtant je m'empare des deux cachets dans sa main et... Je m'éloigne de lui, retournant voir l'humaine au bar qui visiblement a terminé ses verres. Je ne me préoccupe pas du type qui grogne, s'il devient gênant je saurais me débarrasser de lui. Au moment où je pose les pilules sur le comptoir, l'humaine m'accorde de nouveau son attention.

- On va monter un peu le niveau pour le prochain round, à moins que tu ne te sentes pas à la hauteur.

code by Chocolate cookie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Danse, joue et oublie tout   

Revenir en haut Aller en bas
 
Danse, joue et oublie tout
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SANS SUITE] Astuces et Conseils pour creation de niveaux [psp]
» Un orchestre à lui tout seul :)
» Stop tout !!!
» Les worgens, une invasion !
» Napoleon: Total War Live - Streaming

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Team Strigoï :: Missoula :: Quartier Centre :: Rue piétonne :: Discothèque Pandémonium-
Sauter vers: