Forum privé !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 J'aurais bien besoin d'une apparition divine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Le cynique
Messages : 24
Date d'inscription : 27/07/2017
MessageSujet: Re: J'aurais bien besoin d'une apparition divine   Mer 30 Aoû - 20:19


   
   
J'aurais bien besoin d'une apparition divine

Red & Chris
Bon c’est bien sympa de s’envoyer des fleurs et tout ça, mais si on se tirait de là plutôt, ça te dirait pas ? Non ? Entre deux provocations j’ai encore le droit de manger un coup de Red dans le plexus, à croire qu’elle aime vraiment me cogner, et je peux pas m’empêcher de penser qu’à tous les coups elle doit être une de ces femmes dominante au pieu, du genre à attacher ses partenaires et les fouetter. Ouais ce serait vraiment digne d’elle comme situation. Je retiens cette pensée pour moi parce que sinon je sais que je vais avoir le droit à un autre coup et j’aimerais mieux éviter pour l’heure, ce qui fait que je ne réplique pas non plus à sa manière de m’envoyer me faire foutre. Non parce qu’en vrai on pourrait continuer encore longtemps comme ça, mais j’aimerais mieux sortir de ce trou avant qu’une mauvaise compagnie ne débarque ici.

Alors on se casse enfin direction l’un des centres commercial, celui des petits bourgeois. Quitte à voler autant ça vaille le coup. Je déverrouille l’entrée sans problème et Red se met à me pointer une caméra de son index. Et alors ? T’aimes pas le risque ? Ce serait décevant si c’était le cas. Je me contente d’hausser les épaules et de reprendre notre bon vieux jeu de provocations en lui recommandant de s’acheter une robe. Nos conversations ne volent vraiment pas haut il faut bien le reconnaître, surtout quand on est du genre à vouloir avoir le dernier mot tous les deux.

- Fais toi plaisir, tout me va, je parie que je serais plus sexy que toi en robe.

Ouais bon peut-être que je m’enfonce là mais on s’en fou. Il est temps d’aller me nettoyer un peu, comme le suggère Red, sauf que je compte pas aller jouer aux canards dans la fontaine qu’elle matte, je suis un type civilisé quand même et dans un centre commercial il y a des toilettes. Donc je disparais direction toilettes pour hommes et je m’applique à jouer les acrobates pour nettoyer le sang qui a coulé le long de mon dos. Ça me prend pas bien longtemps mais comme la blessure est ouverte ça continue de couler, heureusement je crois avoir une ou deux compresses dans mes poches. Bingo. A force de tomber sur des connards j’ai pris l’habitude d’avoir deux trois trucs sur moi au cas où. Je place la compresse sur ma nuque et quand je reviens je remarque que Red est en train de fouiller un peu dans une boutique de meufs. A tous les coups elle va finir par venir s’habiller chez les gars.

J’entre dans une boutique, trouvant rapidement de quoi me fringuer, un tee-shirt blanc et une veste noire, de quoi me tenir au chaud et cacher les marques qu’il y a sur mon corps. Voilà le tour est joué, contrairement aux nanas, nous les hommes il ne nous faut pas beaucoup de temps pour choisir des fringues. J’en profite même pour m’amuser un peu à jouer les cons et inverser la moitié des fringues d’un mannequin pour hommes avec l’autre moitié dans mannequin pour femmes. Ouais plutôt pas mal la jupe et sweat-shirt pour la nana et le jean avec un haut en dentelle remonté au-dessus du nombril pour le gars. J’ai tout juste le temps d’admirer le résultat final que Red débarque de nulle part, tel un chaton qui rode la nuit. J’ai bien failli la cogner pour m’avoir surpris, quoi que ça ne lui aurait pas fait de mal.

- On ne t’a jamais dit qu’il ne fallait pas surprendre un artiste pendant qu’il composait ?

Bon d’accord peut-être que je me vante un peu, d’autant qu’à mon avis peu de personne risque d’apprécier mon chef d’œuvre mais tant pis. Red attire plutôt mon attention sur les trois flics qui fouillent les lieux, sans doute à notre recherche. Tiens, tu reprends encore ta proposition de m’offrir ton sang ? C’est que ça commence à devenir une habitude avec toi, mais je ne relève pas.

- Quand on est soi-même une chieuse on n’a pas le droit de se plaindre.

Mais t’as de la chance, je me contenterai de ces types, en soit je pense que c’est mieux que de te prendre ton sang, parce que quand je goûte au tien, ça éveille des choses en moi dont j’aimerais mieux me passer. Sur ce je passe à l’attaque, laissant Red sur la touche, quitte à avoir bénéficié d’un entrainement de l’unité, autant que ça me soit utile et franchement ce ne sont pas trois flics qui vont me poser problème. Admire l’artiste. Je me montre aux flics, tout bêtement, me pointant devant eux avec un grand sourire alors qu’ils lèvent leur lampe vers moi.

- Attention les gars, ça peut aveugler quelqu’un ces trucs-là.

- Bordel qu’est-ce que ce con fou...


Ici ? Sûrement, je lui laisse pas finir sa phrase, balançant un coup de pied en plein dans le torse de celui qui parlait pour l’envoyer au tapis. J’esquive le coup de matraque de l’un en glissant sur le sol, me relevant en me propulsant sur le deuxième pour qu'il s’effondre au sol lui aussi, un coup bien placé sur le crâne et le voilà dans les vapes. Pendant ce temps l’autre tente de me frapper avec sa matraque que je stoppe de ma main avant qu’elle ne commette des dégâts.

- C’est pas très sympa de cogner les gens avec ça, je parie que ça doit faire mal en plus.

On va essayer pour voir. Je lui arrache sa matraque et le cogne lui aussi, un deuxième dans les vapes. Tiens, l’autre s’est relevé, pile à l’heure pour dîner. Mes yeux plantés dans les siens, j’use de mon hypnose pour qu’il ne bouge plus et ne se débatte pas puis l’instant suivant je me retrouve au-dessus de son poignet, mes canines enfoncées dans sa chair. Je ne sais pas depuis combien de temps je n’ai pas mangé un vrai repas, mais ça me fait un bien fou. Pour être honnête, en le mordant je me suis rendu compte avoir eu tellement faim que j’aurais été prêt à le vider de son sang si ça ne transformait pas en strigoï. Malgré tout je finis par le relâcher et le type s’écroule au sol près des autres, sans doute à cause d’une trop grande perte de sang. J’essuie mes lèvres d’un revers de main et je me sens... Etrange en fait, mais j’ignore cette sensation et me tourne vers Red qui me fixe depuis tout à l’heure.

- Arrête de me mater comme ça, je t’ai déjà dit que t’étais pas mon genre.

Faux en fait, mais ça vaudrait mieux qu’elle l’ignore. J’arrange ma veste et m’écarte des trois corps, c’est à mon tour de la regarder fixement vu qu’elle semble avoir le cul collé à sa place, enfin les pieds plutôt mais c’est pareil.

- T’as l’intention de crécher ici ou t’as un meilleur endroit où passer la journée ?

   
CODE BY MAY


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La chieuse
Messages : 18
Date d'inscription : 27/07/2017
Age : 26
MessageSujet: Re: J'aurais bien besoin d'une apparition divine   Dim 10 Sep - 14:03



J'aurais bien besoin d'une apparition divine

Chris & Red
J’aurais bien aimé savoir ce que t’as branlé pour te foutre autant de monde à dos mais le temps de la parlote peut attendre. Pour le moment, profites, tu vas pouvoir faire ta gravure de mode, je parie que t’attends que ça depuis des heures. Par contre, comptes pas sur moi pour assister au défilé, j’ai d’autres choses à faire que de mater ton derrière pendant que tu tenteras de te déhancher. Sauf si t’essaies de mettre des talons, là je t’avoue que je veux être là pour voir le spectacle et le filmer. Surtout pour le filmer.

Il nous fait entrer, ouais, mais ce con oublie de dérouter les caméras. On va avoir le droit à de la compagnie du coup. Bof, ça pourra être amusant. Les courses poursuites m’avaient manqués. J’espère juste que t’as pas rouillés pendant toutes ces années parce que sinon, je pars me pieuter en te laissant derrière. Ce petit con me dit de m’habiller avec une robe, comme si j’avais la gueule à aller dans ces sacs poubelles, rêves. Quand à être sexy…

« J’ai hâte de voir qui va te donner son numéro avec ce style. »


Ah mon avis, tu risques d’attirer un nouveau genre et alors, bonne chance pour t’en débarrasser. En tout cas, comptes sur moi pour me marrer et absolument pas te venir en aide. Faut absolument que je m’assure que mon téléphone soit chargé, me faut beaucoup de batterie pour toutes ses vidéos. Finalement, j’envoie Chris aller se balader ailleurs pour m’abonner au meilleur des passe-temps, la relook. Pas ma faute si Christina est tellement longue que même les keufs ont le temps de se ramener avant qu’il se soit fait belle gosse.

Je le rejoins, prenant la parole pour causer repas. Ouais, ils se sont proposés, ça serait malpoli de refuser. Et faudrait surtout pas qu’on nous prenne pour de la mauvaise graine. Quand il cause, je peux pas m’empêcher de renifler. Lui, un artiste ? Et je suis quoi moi ? Une danseuse étoile ? Te fout pas de ma gueule. Je lui réponds rien, parce qu’il serait capable de pisser sur mes baskets pour marquer son territoire, à la place, je pointe les flics et évidemment, faut qu’il rebondisse. Ducon.

« Qui se ressemble s’assemble, paraît que c'est pour ça qu’on forme un duo, le chieur. »


Et vu qu’apparemment, il veut jouer tout seul, bah joues tout seul écoutes. Je vais pas venir marquer sur ton territoire. Enfin, quand tu te feras arrêter, je pourrais peut-être, me décider à t’aider. A l’observer, je me rends compte qu’il y a des trucs qui ont changés. Faut croire que même si on a du jouer à la pute tous les deux, toi ton mac t’a enseigné quelques petits trucs. Bah, t’as plutôt de la chance, pour le coup. Surtout si ça s’arrête là. Je l’observe mordre avec une espèce de réserve. Je veux dire, la proximité me fait chier, mais j’ai appris à associer bien trop de mauvais truc aux machins qui nous amène en transe. Donc, je suis pas pressée d’être à la place de ces rigolos.

Christina reprend la parole et amène de nouveau mon attention sur lui. Pas son genre ? Ah ? Ah d’accord, t’as cru que je te matais, désolée, mes pensées étaient bien loin ton cul à l’heure actuelle. Mais je peux toujours t’y faire croire, c’est mieux que ce que tu pourrais me demander en plus. Je lève les yeux aux ciels en m’approchant de lui.

« Ouais je sais, ton genre a un QI négatif et des racines décolorées. Mais c’est bizarre pourtant, ton corps a pas toujours l’air d’être d’accord avec ce que tu dis. »


Je lui adresse un sourire de requin, me tenant juste assez prêt pour gêner. Bon les dernières données datent d’il y a plus de trois ans mais ça peut pas dire que je peux pas te taquiner sur ce que t’as dans le froc. Sinon, ou est l’amusement d’être entre partenaires ? Quand à mon petit coin de paradis, t’attends pas à des miracles, on est plus au Canada. Mais tu verras, c’est tout à fait mon genre.

« Suis-moi, Christina, je t’amène à ma piaule. Et tu pourras en profiter pour prendre une douche, tu schelingues le sang frais. »


Je jette un dernier coup d’œuvre aux trois keufs, choppant l’une des radios des gars avant de nous faire sortir du centre commercial. Ouais j’adore toujours autant faire joujoux avec les stations radios, on apprend pleins de trucs grâce à ces abrutis. Il nous faut à peine dix minutes pour rejoindre la devanture du bar « Délic’us » qui est juste assez remplis pour nous permettre de nous faire discret, malgré le Chrissy chéri. Et attendons la douche avant d’aller se saouler.

« Bienvenue dans ton nouveau domaine, monseigneur la sangsue. »
CODE BY MAY


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le cynique
Messages : 24
Date d'inscription : 27/07/2017
MessageSujet: Re: J'aurais bien besoin d'une apparition divine   Dim 17 Sep - 15:05


   
   
J'aurais bien besoin d'une apparition divine

Red & Chris
Qui aurait cru que la soirée finirait de cette manière, surtout vu comment elle a débuté. C’est là qu’on se rend compte qu’une nuit peut être très longue, après tout j’ai eu le temps de tuer des moroïs, de me faire tabasser un coup, de constater le massacre de Red, de retirer la mini bombe dans ma nuque et maintenant le centre commercial. J’espère qu’à la fin on aura enfin le droit de poser nos culs et de goûter à un bon verre parce que sinon je demande à me faire rembourser. D’ailleurs ce serait bien qu’on ne s’attarde pas trop dans ce centre, je sais que tu rêves de voir ma métamorphose en gonzesse, mais ce sera pas pour aujourd’hui chérie. On n’a plus trop le temps de toute façon, la première escorte est déjà arrivée et si je peux mettre facilement hors d’état celle-ci, ce sera peut-être pas le cas pour les suivantes.

Je sors de mes pensées lorsque Red reprend la parole, ouais pour former un bon duo de chieurs c’est sûr qu’on en forme un bon. Quand on pense que toi et moi étions plutôt des solitaires à la base, voilà comment ça fini. A tous les coups aucun de nous n’aurait deviné qu’on formerait une telle alliance si un quelconque devin nous en avait parlé. Bref, les flics. Je passe rapidement à l’action, lui prouvant que je me suis pas ramolli avec le temps. C’est pas parce que je me suis fait mettre k.o tout à l’heure que j’ai perdu la main, d’autant que ces foutus militaires aiment beaucoup tricher. Ce n’est pas long de me débarrasser des flics, ni de goûter au sang de l’un d’entre eux. Le seul truc, c’est que le sang me paraît avoir un goût étrange, j’en ai connu des biens meilleurs mais bon peut-être que ce type doit avoir une maladie. Bref il serait temps qu’Alice au pays des merveilles reviennent à la réalité, visiblement je ne suis pas le seul à me perdre dans mes pensées ce soir.

Sa réplique me fait presque grimacer, si seulement tu connaissais mon genre Red, je crois bien que tu fuirais. Par contre évite de me provoquer au sujet des réactions de mon corps tu veux ? On dirait que ça te fait plaisir que je réagisse face à toi, et c’est bien plus facile pour vous les femmes de cacher votre attirance, mais c’est pas pour autant qu’on peut dire qu’il n’y a pas un truc entre nous. J’ai jamais réellement pu définir ce que c’était, mais ne nous mentons pas, toi et moi avons remarqué qu’il y a quelque chose, ou alors c’est juste moi qui me fais des idées peut-être.

- Faut bien reconnaître que t’es excitante quand tu balances des insultes et donnes des coups de poing, c’est tellement féminin.

Ouais je me fous de sa gueule mais il fallait bien que je réplique quelque chose, je peux pas la laisser croire qu’elle m’attire, ou peut-être que je devrais, merde j’en sais rien. Pourquoi je me pose ces questions d’ailleurs ? Visiblement effacer ma conscience ne m’empêche pas d’effacer mon attirance avec, ça m’aurait bien aidé que ce soit le cas pourtant. De toute façon on va éviter de penser à ce genre de choses ici ce serait mieux. Il est temps de bouger avant que les renforts n’arrivent.

- Moi qui pensais que ce parfum te plairait, ton odorat devient vraiment trop sensible.

Allez en route à présent, ou alors on peut continuer de s’envoyer des piques toute la nuit et finir la soirée derrière les barreaux. Très peu pour moi. On quitte enfin le centre et je suis Red sans trop savoir où se situe l’endroit. On finit par arriver devant un bar, évidemment, ça ne devrait pas m’étonner que sa piaule se trouve près d’un endroit pareil. Ce bar m’a l’air plutôt pas mal en tous cas, je risque de passer plus de temps ici que dans l’appart. Ouais, j’ai déjà envie de me commander un verre d’ailleurs.

- Je pense que je devrais rapidement me faire à ce nouveau domaine. Ouais, très rapidement même.

Alcool, musique et jolies filles, de quoi faire un bon mélange pour passer du bon temps. Alors ouais c’est peut-être pas le Canada mais en soit ça ne me dérange pas de devoir me contenter de moins, surtout quand le moins ressemble à ça.

   
CODE BY MAY


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La chieuse
Messages : 18
Date d'inscription : 27/07/2017
Age : 26
MessageSujet: Re: J'aurais bien besoin d'une apparition divine   Mar 26 Sep - 18:49



J'aurais bien besoin d'une apparition divine

Chris & Red
Bon qu’est-ce qu’on fout encore ici ? On a fini par attirer les keufs mais faut croire que c’est du menu frottin par rapport au Canada, parce que le mec a même pas le temps de suer. Mince, moi qui commençais à me demander si je devais aller te chercher de la cire à épilier pour le moment où tes hormones frapperont, va falloir que j’agisse sur le tas. T’aurais pu me laisser encore quelques secondes, Christina.

C’est quand ce con me le fait remarquer que je me rends compte que je le dévisageais. Sauf que je ne l’admirais certainement pas, au contraire même. Mais plutôt me couper la langue que de lui dire ce à quoi je pensais réellement. Valait mieux qu’il croit que j’étais en admiration devant lui. Ouais, c’est dur de se dire que c’est à ce point. Mais je vais certainement pas laisser passer cela, ça paraîtrait trop suspect. Alors je saute dans le sujet à pieds joints et bien sur, il rebondit. Ah je retrouve bien l’idiot auquel je me suis associé là, cool, je commençais à me dire que le connard avait été remplacé par le queutard, tu me rassures !

« Je m’applique rien que pour toi, Chrissy chéri. »

Je lui donne un bref coup dans l’épaule quand je suis assez proche de lui, le tout avec le sourire. La plupart des nanas seraient offusqués, pas moi. J’ai bien conscience de mon physique et je m’applique à le rendre le plus masculin possible. Le meilleur visage que je puisse observer, c’est le mien quand les limites entre masculinité et féminité se mélangent. J’ai bien conscience que mon visage est plus que féminin, pour ça que je fuis le maquillage comme la peste et que mes cheveux passent souvent sous la tondeuse. Heureusement, on ne peut pas dire que mon corps a les plus grosses courbes du monde. Mais c’était suffisant pour ce connard de Diable. Nan, pas penser à ça.

Histoire de changer mes pensées, je finis par rebrouer l’abruti à mes côtés, lui rappelant de prendre une bonne douche parce qu’il schelingue. Ouais ouais, je deviens sensible, presque une diva. On va dire ça. M’enfin, je sais pas ce que t’as vécu avec ton mac à toi, mais ce que j’ai vu de mon côté, ça me suffit pour vouloir éviter ce genre de situation. Et soyons honnête, moroï égal sang, alors j’aimerais autant éviter de rameuter les pires de tes envies. J’ai pas envie de servir de dîner ce soir. Voir même plus jamais, ça serait cool. Faut pas le prendre personnellement, mais je préfère encore baiser avec un cactus que de me faire baiser et sucer le sang.

Je secoue la main, claquant la langue d’un air agacé mais je réplique pas. Si on continue, on va jamais se barrer de là. Et j’aimerais autant qu’on retourne à ma piaule alors je finis par ouvrir la marche. Y a pas à dire, heureusement qu’on entretient la forme tous les deux parce qu’on se sera bien déplacé ce soir. Enfin, t’inquiète pas, j’irais te voler une trottinette pour la prochaine fois. Heureusement pour lui, il se plaint pas du trajet parce que j’ai déjà ma réplique sur le bout de la langue. A la place, je lui présente mon nouveau petit coin de paradis et je vois à l’étincelle dans son regard qu’il a déjà pleines de vilaines idées. Et vu que c’est un mec qui a pas du se relâcher depuis longtemps, je veux même pas être présente dans ma propre piaule. La soirée va être longue. Je lève les yeux aux ciels, tout en rentrant dans le bar.

« M’étonnerait pas. Fais gaffe les serveuses sont chasses gardés. »

Ouais, Jules est plutôt protecteur envers ces nénettes. Je le préviens, parce que je connais déjà sa réaction quand il va les voir. On rencontre et ouais, ce bar est un bar à thème. Plus précisément, le monde des sportifs. Les nanas sont toutes avec des tenues en rapport avec le sport : basket, foot, goal… Mais en version sexy. J’apperçois le videur à qui je fais un signe de tête avant d’avancer dans la foule et on se retrouve devant Jules. Lequel nous adresse son sourire colgate qui cache l’âme d’un alligator, et je sais de quoi je parle.

« Et voici la plus explosive ! Alors, que fais-tu ici ? Généralement tu ne t’arrêtes pas dans le bar quand tu rentres. »
« Jules. J’ai besoin d’un double des clés, j’ai un nouveau chieur de coloc, mais promis, c’est réglo. »

Ouais enfin… Disons que ça l’est autant que je puisse le promettre. Jules est pas con mais heureusement, il est aussi du genre à faire des trucs à la limite de la légalité alors on applique le statu-quo envers l’autre et ça nous réussi plutôt bien jusqu’à maintenant. Il se dirige vers le bar et je me tourne vers Chris pour le voir jeter un regard sur le bar. Ouais, de l’extérieur, il payait pas de mine, mais de l’intérieur, il était plus cool. Malgré les tenues des nanas. Mais bon, je pouvais bien supporter ça de temps en temps pour rester dans le coin.

« Alors, tu vas pouvoir vivre par ici, Christina ? Ou faut que j’aille te chercher une jolie tenue pour que tu puisses te sentir à l’aise ? »

Et par jolie tenue, j’entends l’une des tenues de serveuse, je suis certaine que tu ferais une superbe rugbygirl, mon joli !
CODE BY MAY


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le cynique
Messages : 24
Date d'inscription : 27/07/2017
MessageSujet: Re: J'aurais bien besoin d'une apparition divine   Lun 2 Oct - 19:27


   
   
J'aurais bien besoin d'une apparition divine

Red & Chris
C’est étrange de retrouver Red après ces trois ans, un peu comme si rien n’avait changé et pourtant... Pourtant tout a changé, aussi bien dans sa vie que dans la mienne. Merde si seulement j’avais pu nous épargner tout ça. Quand je pense que toutes ces conneries sont arrivées parce que je suis moroï, je m’en serais bien passé je crois. En même temps j’aurais pas rencontré Red si mon passé de moroï ne m’avait pas mené jusqu’à elle. On croit toujours être maître de son destin jusqu’à ce qu’il nous fasse un gros fuck sous le nez. Et maintenant est-ce qu’on est tiré de toute cette situation ? Non, loin de là. Déjà on a encore les problèmes de Red à régler avec Lucifer, puis quand elle se rendra compte que j’ai dit bye bye à ma conscience, ça aussi ça risque de devenir un autre problème. Au moins j’ai plus de bombe dans la tête, j’imagine que c’est déjà un début.

J’ai le temps de me perdre longtemps dans mes pensées avant qu’on arrive jusqu’au bar, ce qui prouve que le trajet n’a pas été si court que ça. Disons qu’il en vaut le coup une fois qu’on entre à l’intérieur. Ouais je vois toutes ces nanas déguisées en tenues sportives et je me dis que Red a bien choisis, puis je me demande si ça la ferait chier que je ramène l’une de ses filles là où on vit avant de réaliser que non. Ce serait pas la première fois que je couche avec une fille alors qu’elle se trouve dans la pièce à côté et jusque-là ça ne lui a jamais rien fait. Faut voir les choses en face, je ne suis pas son type, on est juste de bons partenaires, point barre. C’est ce dont j’essaie de me convaincre quand mon regard passe d’une fille à l’autre, pourtant je peux pas m’empêcher de m’imaginer ce que donnerait Red dans une tenue pareille. Foutues pensées, dégagez de là, vous n’avez rien à faire ici ! Red me met alors en garde par rapport aux serveuses qui sont chasses gardées, mais honnêtement ce ne sont pas elles que je veux, sauf que je préfère éviter de lui laisser penser le contraire.

- Evidemment, ce sont toujours les plus convoitées qui sont inaccessibles.

Il faut bien dire que les serveuses sont les plus jolies nanas de ce bar, même s’il y a quelques clientes qui valent le coup d’œil. Enfin je détourne vite mon regard de tout ce beau monde pour me concentrer sur ce Jules avec qui Red discute. J’aime pas trop le sourire charmeur qu’il fait à Red, bordel il pourrait aveugler quelqu’un avec ses dents. C’est moi ou il la drague ? Non je crois que là c’est moi en fait. Bordel Chris, tu ferais mieux de te concentrer sur une autre nana. Je détourne mon attention des deux rigolos, observant le bar en lui-même, puis je ressens des picotements à la nuque et une nausée sortie de nulle part qui m’assaille. Bordel j’ai l’impression que je vais vomir mes boyaux. Y a que moi où tout le monde se sent bizarre ici ? Non, seulement moi on dirait. Red revient vers moi, me posant ses questions alors que j’ai la tête qui commence sérieusement à me tourner, mais je me concentre pour ne pas l’inquiéter, ou plutôt pour qu’elle ne remarque rien.

- Je suis pas sûr que mon joli cul rentre dans l’une de ses tenues, le tien passerait bien mieux. Sinon ouais, je peux carrément vivre par ici.

Je recommence doucement à voir plus net, enfin plus en double en tous cas, mais je me sens pas forcément mieux pour autant. J’ai terriblement chaud, et soif aussi, soif de sang. Et j’ai toujours cette envie de vomir. Merde depuis quand les moroïs tombent malades ? J’attrape les clés que Red tenait dans ses mains, les lui prenant sans demander son avis.

- Bon vue qu’apparemment je schlingue il serait temps d’aller prendre une douche, je te demande pas de m’accompagner, tu risquerais de tomber sous le charme sinon. Peut-être même que je vais piquer un somme donc m’attends pas pour le verre. Je te payerai une cuite demain pour me rattraper.

Je ne lui laisse pas vraiment le temps de dire oui, non, peut-être ou quoi que ce soit, faut vraiment que je sorte de son champ de vision. Alors je demande au passage la direction à Jules vu que je sais pas où se trouve exactement notre piaule et une fois que j’ai tourné le verrou, je fonce aux toilettes vomir mes boyaux, ou plutôt vomir mon repas, soit du sang. Bordel depuis quand je suis intolérant au sang moi ? Il était encore frais en plus. La douche et le somme, c’était vraiment pas une mauvaise idée tout compte fait, je crois que ça me fera du bien. Un bien fou.

   
CODE BY MAY


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: J'aurais bien besoin d'une apparition divine   

Revenir en haut Aller en bas
 
J'aurais bien besoin d'une apparition divine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [SANS SUITE] Projet course de voiture verticale: j'aurais besoin d'une personne.
» besoin d'une personne parlant bien l'anglais
» Quelle PSP choisir... pour Monster Hunter bien sûr!!
» Les BD qu'elles sont bien
» Les Bien-Nés et les Shen'dralar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Team Strigoï :: Les archives :: Archives-
Sauter vers: