Forum privé !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Il est temps de parler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
La princesse ténébreuse
Messages : 29
Date d'inscription : 16/05/2017
Age : 31
MessageSujet: Re: Il est temps de parler   Dim 22 Oct - 21:01





Il est temps de parler
Jake & Effy

Te retrouver ce soir... Je ne croyais plus cela possible, je suis heureuse de m’être trompée, je suis encore plus heureuse de pouvoir te retrouver. Tu verras que tu ne le regretteras pas Jake, je te le prouverai à travers les mois, les années à venir, à travers l’éternité car il est hors de question que je te laisse avancer sans moi. Cette fois tu ne me quitteras plus. Cette fois je ne te quitterai plus. Es-tu prêt à accepter ce pacte d’éternité Jake ? Parce que moi oui. Je suis prête à tout pour toi. Je veux absolument tout vivre avec toi. Mais pour l’heure profitons déjà de ces retrouvailles tant attendues. Ton corps je le désire ardemment, je veux l’embrasser à nouveau, je veux le sentir contre moi, en moi. Que faisons-nous encore dans cette rue Jake ? Emmène-moi là où personne ne nous dérangera.

Pour le motiver un peu plus je retire ma robe, dévoilant la quasi-totalité de mon corps à ses yeux, un corps qu’il est le mieux à connaître. Il n’est pas exactement comme tu l’as quitté, mais il saura être à la hauteur de tout ce qui nous attend ce soir, n’en doute pas. Mon corps se retrouve soulevé par ses bras, mes jambes viennent automatiquement s’enrouler autour de sa taille, me collant un peu plus contre lui. Je ne veux plus qu’on se quitte Jake, plus jamais. Ses paroles font naître un sourire sur mon visage, voilà un programme qui me plaît bien. Je rapproche mon visage de son oreille, lui murmurant cette provocation.

- Prouve-le moi.

Je mordille le lobe de son oreille après avoir prononcé ces trois mots qui ont l’effet escompté. Ne jamais mettre Jake Gordon au défi, tout le monde sait ça et pourtant je ne me lasserai jamais de le faire. On disparaît des lieux, nous retrouvant bien assez vite dans sa chambre. Cette chambre que j’ai évitée durant des semaines... Je n’arrivais pas à y entrer, ils étaient là, tous à m’attendre, je voyais leurs ombres par le bas de la porte, je les entendais murmurer, cogner contre cette porte. Je n’osais pas y entrer, j’avais peur de ce que j’y verrai, je craignais ce qu’ils me diraient. Aujourd’hui ils sont encore là, partout autour de nous, leurs ombres prêtes à se fondre sur moi, à me dévorer. Mais le corps de Jake leur fait barrière, il les empêche d’approcher, il les empêche de m’emmener et je me sens à nouveau en sécurité. Je sais qu’il sera toujours là pour me protéger.

J’embrasse les lèvres de Jake plus tendrement que d’habitude. Je crois qu’il ne se rend pas compte à quel point il m’est vital, je me demande si ça pourrait l’effrayer de le découvrir. Je chasse cette idée de mes pensées, esquissant un sourire face à la nouvelle promesse de Jake. Il ne me laisse pas le temps de répondre, ses lèvres viennent capturer les miennes, ses crocs me dévorent également et j’aime retrouver cette sensation. J’aime lui appartenir. Je me retrouve complètement nue sur son lit, caressée par ses mains joueuses, mais tu n’es pas le seul à savoir jouer Jake. Tu as un peu trop de tissu à mon goût. Je m’attaque d’abord à ton tee-shirt, le faisant passer au-dessus de ta tête, mes yeux se baladant un instant sur ce torse de rêve qui m’a vraiment, vraiment manqué.

Je passe mes mains dessus, le caressant lentement, profitant de cette redécouverte, mais Jake aussi s’amuse à redécouvrir mon corps de ses mains et fait rapidement grandir l’envie en moi. Il est temps que je rattrape un peu l’avance que tu as prise sur moi. Mes mains plaquées sur son torse, je décide de nous faire basculer pour avoir un peu le dessus, sachant pertinemment qu’avec lui ça ne durera pas très longtemps. Alors j’en profite tant que j’ai la main, j’embrasse son cou, je lèche son torse, je descends doucement pour m’attaquer à la ceinture de son jean qui ne me résiste pas longtemps. Je ne retire pas son jean pour autant, voulant faire monter son désir moi aussi. Ma main droite ne cesse de glisser le long de sa cuisse, remontant lentement vers l’intérieur de sa jambe sans pour autant toucher à son entre-jambe. Je l’effleure parfois, le caresse à peine avant de m’éloigner à nouveau.

J’ai envie de le mordre, juste là, en bas du ventre, si proche de sa zone sensible, mais est-ce que son sang aussi me rendrait malade ? Je me pose la question, je me dis que ce n’est pas possible, son sang à lui ne pourrait jamais me faire de mal, je ne pourrais jamais en détester le goût... Pourtant je me résigne, au cas où, ne préférant pas gâcher cet instant à cause d’un doute. Je me contente de le mordiller avant de remonter jusqu’à son visage. Puis je plante mon regard dans le sien, provocatrice avant de mordre dans mon poignet et de laisser mon sang couler sur ma poitrine. Ce sang est juste pour toi Jake. Mon sang sera toujours à toi. Alors viens prendre ce qui t’appartiens, mon sang, mon corps, tout ce que tu voudras.



codage by jacks ღ gifs from tumblr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le bourreau des coeurs
Messages : 24
Date d'inscription : 16/05/2017
Age : 353
MessageSujet: Re: Il est temps de parler   Lun 27 Nov - 20:39

Il est temps de parler
Effy & Jake
Le sexe a toujours fait parti intégrante de ma vie, c’est une donnée que je ne néglige pas. Là où se trouve le plaisir, se trouve également la raison pour laquelle j’ai voulu de cette vie immortelle. Il y en a qui dirait même que le sexe me définit, ils n’auraient pas si tord que cela. Et là, cela fait des mois que je n’ai pas pu profiter du corps d’Effy alors je compte bien me rattraper ce soir, tu ne pourras ni te reposer, ni même penser à crier grâce ce soir, Effy. Si notre relation doit reprendre, alors il n’y a rien d’étonnant à ce que notre retour soit flamboyant. Voyons combien de temps il nous faudra pour dépeupler le manoir vu que tu viens de faire ce choix…

Le ton est donné, le défi est lancé, et je compte bien le relever. J’attire un peu plus Effy contre moi avec un sourire plus qu’arrogant aux lèvres avant de nous faire disparaître de ce lieu en direction du manoir. Il est temps de passer à l’action, on a bien assez parlé comme ça. Je profite de ses lèvres, prenant son souffle, volant son goût. Je ne sais pas si la tendresse qui ressort du baiser est adapté, ni aussi bienfaitrice qu’auparavant. Passer par-dessus cet… écart d’Effy n’est pas aussi simple que je voudrais que cela le soit. Mais je chasse cette pensée, reprenant plutôt la parole pour faire une promesse à Effy. Il est temps de lancer le jeu dans lequel nous excellons tous les deux, on a bien assez patienté.

Je prends possession de ses lèvres comme je le ferais ensuite de son corps, conquérant, exigeant, tendrement passionnel. Mes mains sont partout mais ne se rassasient pas pour autant. Il m’en faut plus, beaucoup plus. Pourtant, je me laisse repousser le temps d’être débarrassé de mon haut, avant de reprendre ma conquête de son corps. Son corps est mon instrument et ce soir, je suis un musicien de talent, car je compte bien lui faire perdre la tête, non pas par arrogance (bien que je sais que je peux le faire, que je vais le faire), mais par nécessité. On a plusieurs pages à réécrire, ma jolie petite princesse ténébreuse.

Il n’y a qu’avec elle que je peux prendre autant de plaisir à me retrouver dans une situation où je suis celui qui se trouve en dessous, dans la position de celui qui patiente. Sauf que je patiente en profitant plus que largement de la vue et en laissant mes mains traîner sur mon corps. Mes mains resserrent leurs emprises sur ses cuisses quand elle s’approche de mon torse, puis glissent le long de sa poitrine, remontant sur sa gorge, puis sa nuque pendant qu’elle fait monter encore un peu plus mon plaisir, le notre.

J’entends son cœur qui s’accélère par-dessus le bruit de nos respirations rapides et j’attends sa prochaine action avec une impatience croissante. Quand je la vois me tenter par son sang, je finis par perdre tout sens du commun. Je la repousse contre le lit, reprenant la place du dessus pendant que je prends une profonde inspiration. Son odeur m’avait manqué, mais je n’aimais rien de plus que le mélange entre l’odeur de son sang et de son plaisir. Et cette fois, j’allais en profiter jusqu’au bout de la nuit et bien plus encore.

« Je voulais faire durer nos retrouvailles mais… Je crois que j’ai bien plus envie de t’épuiser que de te faire patienter. »

Après tout, le plaisir sera tout aussi prenant, je n’en doute pas. Je laisse un sourire étirer mes lèvres, un sourire plein de luxure avant de baisser ma tête sur sa poitrine, glissant ma langue le long de sa gorge, contre un de ses seins, puis l’autre, avant d’aspirer sa peau et son sang. Je sens l’odeur qui s’intensifie un peu plus et cela me fait lâcher prise. Dans un grognement de plaisir, j’arrache son dernier vêtement avant de remonter contre ses lèvres pour un baiser furieux, puissant, sexuel. Presque plus que le sexe en lui-même. Je ne fais que baisser mon vêtement avant de prendre possession de son corps, intensément, profondément, longuement. Après ce soir, même les humains seront capables de dire que son corps sent mon odeur, tout comme le sien sentira la sienne. Je reprends possession de ma femme et hors de question de la laisser de nouveau partir, pas même si elle me supplie pour. Et j’ai toute la nuit pour lui prouver mon point de vue, oh oui, toute la nuit et plus encore. Je te l’ai promis, Effy, je ne te lâcherais que quand tu t’évanouiras sous le plaisir et la fatigue, et encore… Je ne sais pas si ça sera suffisant pour me rassasier. Voyons donc ça ensemble, princesse.

Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La princesse ténébreuse
Messages : 29
Date d'inscription : 16/05/2017
Age : 31
MessageSujet: Re: Il est temps de parler   Mer 29 Nov - 0:08





Il est temps de parler
Jake & Effy

Me voilà à nouveau dans cette chambre, dans ses draps, capturée par ses bras dont je ne voudrais m’échapper pour rien au monde. Je l’ai enfin retrouvé et je ne suis pas prête de le laisser m’échapper, plus jamais. Pourtant j’ai peur que demain tout ça disparaisse, qu’il change d’avis et ne soit plus prêt à me laisser une chance. Oui, c’est la seule chose que je peux craindre, qu’il me repousse à nouveau, mais je vais devoir faire avec et tenter d’améliorer la situation si une telle chose se produit. Pour l’heure il est loin de me repousser, bien au contraire même, alors je compte bien en profiter. Je compte nous en faire profiter tous les deux.

Jouer avec les désirs de l’autre, voilà un domaine dans lequel on excelle tous les deux. Tu veux me rendre folle ? Parfait, mais n’oublie pas que je suis aussi très douée pour faire tourner la tête. Mieux, laisse-moi te le rappeler. Je décide de prendre les choses en main avant qu’il ne me fasse craquer, puisqu’il est très bien partit pour, et j’apprécie qu’il me laisse avoir le dessus un minimum, je ne comptais pas lui laisser le choix de toute façon. Je vois que tu arrives à résister à mes caresses, même si elle te procure de l’effet, mais j’ai mieux en tête, une idée à laquelle tu ne résistes jamais. Est-ce que l’odeur de mon sang mélangé à l’odeur du plaisir t’avait manqué Jake ? Est-ce que la vue de mon sang qui dégouline sur ma poitrine t’obsède toujours autant ? Il semblerait que oui, puisque peu de temps après ça je me retrouve à nouveau dos au lit avec Jake au-dessus de moi et je ne peux pas en cacher un certain sourire satisfait, surtout à la suite de ses mots. J’ai réussi à le faire craquer. Mes doigts ensanglantés glissent sur ses lèvres alors que je le regarde droit dans les yeux avec un air provoquant.

- M’épuiser ? Si tu veux y arriver il ne faudra pas te retenir alors.

Oh je sais bien que ce n’est pas dans les habitudes de Jake de se retenir, mais j’aime toujours autant le provoquer, je ne suis jamais déçue du résultat et ce soir j’ai vraiment envie qu’il m’épuise. Sa bouche vient à nouveau jouer avec ma peau, avec mes envies, avec mon désire. Je croyais que tu ne voulais plus me faire patienter Jake ? Effectivement, peu de temps après je me retrouve sans ce dernier tissu et avec bien mieux à la place. Nos corps se mêlent enfin dans un mélange de plaisir, de renouveau, de passion et de fougue. On laisse un peu la tendresse de côté pour passer à un acte plus sauvage, ce qui me convient tout aussi bien. De toute façon je n’arrive pas à l’embrasser et à supporter ses coups de rein en même temps, mon esprit est déjà bien trop envahi d’intensité avec l’un ou l’autre. A la place mes ongles griffent son dos et je me mordille la lèvre, jusqu’à ce que je finisse par laisser échapper ces sons qui lui plaisent tant.

Je n’arrive plus à penser correctement, il y a ce bourdonnement dans ma tête dû au plaisir qui m’envahit mais je veux plus, encore plus. J’arrive à repartir à la conquête de son corps avec mes lèvres, avec mes mains alors que son corps continue de se mêler au mien. Je ne veux pas qu’il se détache du mien, je ne veux pas qu’il puisse s’éloigner. Si j’étais raisonnable je saurais que mon état de santé actuel ne permettrait pas de tenir aussi bien qu’avant, mais je n’ai jamais été raisonnable en matière de sexe, je n’ai jamais été raisonnable avec lui. J’ai tellement envie que ces retrouvailles restent ancrées en nous que je tiendrais la distance aussi longtemps qu’il le faudra, je ne le laisserai pas m’épuiser aussi vite. Mes lèvres viennent retrouver les siennes et c’est entre deux soupirs de plaisir que je finis par prononcer ces mots.

- Mords-moi.

C’est toujours ce qui nous fait perdre pieds à tous les deux, ce qui nous fait atteindre le plaisir maximum, lorsqu’on commence à mêler les morsures au sexe. J’ai envie que tu me mordes et je sais que tu le veux aussi, alors ne te retiens pas, car si tu veux réussir à m’épuiser, il faudra tout me donner.



codage by jacks ღ gifs from tumblr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Il est temps de parler   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il est temps de parler
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Team Strigoï :: Missoula :: Quartier Nord :: Centre historique-
Sauter vers: