Forum privé !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
L'être sensible
Messages : 4
Date d'inscription : 13/12/2017
MessageSujet: Jace   Mer 13 Déc - 16:04


Jace 'Two' Haz Aymes
Feat. Jensen Ackles

Date de naissance Inconnue
Lieu de naissance : Mexique
Age : Environ 25 ans
Statut : Célibataire
Groupe désiré : Humain
Pouvoirs : Vue renforcée, vitesse raccrue
175*280



Histoire

D’aussi loin que je me souvienne, Garrett et moi avons toujours eu une vie difficile, pourtant à l’inverse de lui j’ai toujours essayé de garder en mémoire les bons moments, autrement je crois que je ne m’en serais pas sorti. Commençons par l’orphelinat, cet endroit glauque, sombre et traumatisant m’a pourtant permis de faire la rencontre de mon frère, alors comment pourrais-je le regretter ? Pendant que les surveillants nous racontaient des histoires d’horreur pour nous faire peur, mon frère me racontait d’autres histoires la nuit jusqu’à ce que j’en oublie les plus terrifiantes, jusqu’à ce que je m’endorme. Oh plus d’une fois il aurait pu en avoir marre de moi, pourtant ce n’était pas le cas, nous étions encore plus proche que des frères de sang, rien ne pouvait nous séparer. Garrett a tout été pour moi, mon frère, mon ami, mon parent, mon confident. Il me conseillait, me rassurait, m’apprenait, me protégeait, il était mon pilier et il l’est toujours resté.

Puis ces hommes bien coiffés et bien fringués nous ont trouvés et achetés. Je n’avais pas trop confiance en cette lueur que je lisais dans leur regard, mais je voulais leur donner une chance, au moins mon frère et moi n’étions pas séparé. Cette période de nos vies a été à la fois la plus longue et la plus difficile. Ils ont fait des expériences sur nous, ils disaient que c’était pour nous soigner, mais au fil des injections, transfusions et autres tests j’ai compris qu’ils mentaient. J’arrivais à différencier les vérités des mensonges, comme si un bouton vert s’illuminait lorsqu’on me disait la vérité et un bouton rouge pour les mensonges. Apparemment ce serait dû à ma surémotivité, mais ce n’est pas la seule chose qui s’est développée chez moi. J’avais une vue de faucon et une vitesse tellement accélérée que je pouvais échapper à l’œil humain. Mon frère lui était beaucoup plus fort et son ouïe beaucoup plus sensible. Je trouvais ça amusant au début, j’avais l’impression qu’on devenait des superhéros, mais c’était avant que les effets négatifs ne se déclenchent.

Mon corps est devenu trop fragile, mais mon frère est devenu insensible et ça c’était le pire pour moi, même si j’en étais épargné. Je craignais le jour où son insensibilité me supprimerait de sa vie, mais je gardais espoir sur l’idée d’être toujours cette exception. Je m’inquiétais pour lui et lui s’inquiétait pour moi, je finissais bien trop souvent en salle de soins, je n’avais pas la même force que mon frère et ce sont mes os qui en ont pâtis le plus. Parfois il m’arrive de me demander si son insensibilité n’est pas due à moi, à force de me voir tomber parce que l’un de mes os se brise tout à coup, de m’entendre hurler, de les voir me remettre sur pieds jusqu’à ce que ça recommence, encore et encore. A cause de ma faiblesse mon frère a subi plus de tests, pourtant c’était toujours lui qui continuait de me rassurer. J’ai su alors qu’il fallait qu’on change de vie, autrement nous mourrions comme des bêtes.

Le temps passait et je ne trouvais pas de solutions pour nous, alors j’ai peu à peu plongé dans une forme de dépression. Mon frère le remarquait bien, puisque de nous deux c’est moi qui parle le plus, alors à cette période tout est devenu trop calme, triste, morne. Jusqu’à ce qu’il apparaisse dans nos vies, Damian Haas. Cet homme m’a redonné espoir, l’envie de me battre et de sortir mon frère et moi de cet endroit. J’ai su dès que je l’ai vu qu’il était notre salut, ou peut-être avais-je seulement envie d’y croire. Pendant quelques mois il y a eu un rapprochement certain entre nous, il était devenu tout ce que nous n’avions jamais connu Garrett et moi, voilà pourquoi je ne pouvais pas le laisser lorsqu’il nous a libéré. Comment avons-nous pu abandonner la seule personne qui nous a considérés comme des êtres humains ? Comme des proches ? Jamais je ne me pardonnerai cet abandon.

Cette nuit-là je n’ai pas prononcé le moindre mot. J’aurais dû être fier que mon frère et moi soyons enfin sorti de cet endroit, mais je ne l’étais pas d’avoir laissé derrière nous Damian. C’est sa lettre qui m’a aidé à aller de l’avant, ses mots, sa tendresse, ses encouragements et nos nouvelles identités. De vraies identités. Grâce à lui je n’étais plus Two, je suis devenu Jace Haz. Une larme à couler le long de ma joue lorsque j’ai découvert ça. Je me souviens de ce film, l’un des rares que nous ayons pu voir, l’un des personnages s’appelait Jace, ce n’était même pas un personnage important à l'histoire mais j’avais aimé le son de son prénom. Visiblement Damian s’en est souvenu. J’étais d’autant plus fier de pouvoir porté un nom qui se rapprochait autant du sien. J’ai toujours conservé cette lettre sur moi et j’ai accepté de vivre cette vie, autrement son sacrifice aurait été vain.

Les années sont passées, nous avions enfin une vie à peu près normale mon frère et moi. On était libre de vivre, de découvrir le monde, de découvrir de nouvelles personnes. Mon frère avait toujours autant de mal à se sociabiliser et j’espérais qu’avec le restaurant il apprendrait peu à peu, mais il n’a pas voulu de cet emploi, alors je n’ai pas insisté, j’espérais juste qu’il réussirait à trouver quelque chose qui lui plaît, autre que me baby-sitter. Il fallait que Garrett vive sa vie, qu’il s’ouvre au monde, qu’il ouvre son cœur à d’autres personnes, malheureusement je ne pense pas que la suite des événements l’aura aidé à ça. Je sortais tout juste du restaurant lorsque j’ai senti cette fléchette se planter dans ma nuque et ensuite... Le noir total.

Ils m’ont fait dormir pendant huit jours avant de juger bon de me sortir de ce coma. C’est une femme que j’ai vu à mon réveil, un médecin, elle disait qu’ils avaient enfin trouvé la solution pour mon problème d’os mais que j’allais devoir rester éveillé pour ça. Je voyais dans son regard une forme de sadisme certaine, cette femme mentait, elle ne savait pas si son expérience allait marcher, mais comme tout scientifique il lui fallait essayer. Je n’ai pas vraiment eu mon mot à dire de toute façon. Cette expérience a été la pire de toute mon existence, d’autant que cette fois Garrett n’était pas avec moi pour m’aider à tenir le coup. Je les ai vu placer un masque à oxygène sur mon visage et enfoncer d’énormes aiguilles tout le long de mon squelette, mais ça encore ce n’était pas très douloureux, juste désagréable. Puis ils m’ont plongé dans cette eau froide et lorsque mon corps a été complètement immergé, je l’ai entendu demander l’activation. Ensuite il n’y a plus que cette douleur atroce, la sensation qu’ils sont en train de me tuer. Ils ne m’ont même pas expliqué ce qu’ils faisaient, mais je sens ce corps étranger s’insérer en moi, dans mes os, autour de mes os, imposer sa place. Je hurle sous l’eau, je me débats mais ils n’arrêtent pas le processus.

Ensuite tout devient flou, j’ai juste des flashs de ce qu’il se passe. Je vois ces lumières rouges qui clignotent autour de moi pour donner l’alerte, à ce moment-là je ne suis plus dans le bassin. Je vois un cadavre à côté de moi, un homme tué sauvagement, je me demande qui a bien pu faire ça. Je vois le sol si proche de mon visage, puis le trou noir. A mon réveil la médecin est encore là, j’ai comme une sensation de déjà-vu. Elle me dit que l’expérience a été un succès, que désormais mes os ont été renforcé par de l’adamentium, que plus rien ne pourra les briser. Ce devrait être une bonne nouvelle j’imagine, mais la première fois m’a appris qu’il y avait toujours des effets négatifs, alors maintenant j’attendais seulement de découvrir quels seraient les prochains et ils n’ont pas tardé à se déclencher.

Mon corps souffrait énormément de ce corps étranger, il n’arrivait pas à l’accepter mais il ne pouvait pas non plus le détruire. J’ai hurlé et pleuré durant des jours, durant des nuits, suppliant qu’on me laisse revoir mon frère. C’est lorsque mon état c’est dégradé qu’ils ont accepté de me libérer, je ne savais pas si c’était par pitié ou juste parce que je ne leur servais plus à grand chose à l'intérieur, mais au moins j’allais pouvoir rejoindre mon frère. Ils disaient qu’ils n’avaient pas de remède pour moi, que je devais juste faire attention, mais ils n’ont pas su me dire à quoi. Ils ont juste précisé que cette expérience finirait par me tuer, dans deux mois ou dans dix ans, ça non plus ils ne le savaient pas. Je m’en fichais de toute façon, tout ce qui m’importait été de retrouver mon frère, même si en échange je devais travailler pour eux.



Fiche de présentation réalisée par (c) Va5l
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Jace
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Team Strigoï :: Administration :: Présentations :: Humains-
Sauter vers: